« Ils n’ont l’air grand que parce que nous sommes à genoux »

Bravo à Pierre Cloutier, de LA VIGILE.

L’indépendance du Québec reste à faire tant qu’elle ne sera pas faite, ou tant que nous ne serons pas complètement assimilés. RÉSISTANCE.

Les fédéralistes s’énervent, c’est bon signe

Par Pierre Cloutier

Lawrence Cannon, le ministre fédéral des affaires étrangères s’est indigné des propos du chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, qui a « osé » décrire les indépendantistes québécois comme des RÉSISTANTS. Pourtant, un observateur extérieur, le comédien français Fabrice Luchini, avait dit la même chose du peuple québécois récemment à l’émission « Tout le monde en parle ». Le comédien américain Sylvester Stallone aussi.

M. Cannon en a profité pour verser dans la démagogie et dans les techniques de propagande en déclarant que les propos de Gilles Duceppe « pouvaient » faire référence au régime nazi combattu entre 1940 et 1945 par les forces de la « résistance » française. Le Canada n’a rien à voir avec un gouvernement nazi, nous a-t-il bassiné dans un gros soupir. Assez pour que les plumes à gages de Gesca et les ténors de Radio-Cadenas, sortent leurs chiffons rouges d’indignation. Tant mieux si les fédéralistes s’énervent lorsque nous durcissons le ton. C’est bon signe, eux qui sont habitués à nous voir dociles et soumis en demeurant dans les limites du carré de sable constitutionnel auquel la nation québécoise est confinée.

Le temps est venu d’appeler les choses par leurs vrais noms et de radicaliser la lutte pour notre LIBÉRATION NATIONALE, comme l’avait crié le Général de Gaulle en 1967 (« Vive le Québec libre ! »). Le Québec est un État-Nation ANNEXÉ au Canada. Tant que les québécois continueront à envoyer la moitié de ses impôts et taxes à un gouvernement extérieur, ils serons dans une position de quêteux et de dépendantsl. À quand la désobéissance civile, la forme la plus noble de lutte contre l’injustice et l’oppression ?

Le Canada est un ENVAHISSEUR. Son drapeau n’est pas notre DRAPEAU et son HYMNE NATIONAL, l’ancien hymne des Canadiens français, qu’on nous a volé et qu’on tente de nous rentrer de force dans les tympans, n’est plus depuis belle lurette notre hymne national. L’ANNEXION par cet envahisseur conduit la nation québécoise tout droit à son ASSIMILATION, en douceur. par la propagande, la diversion et la chappe de plomb de la constitution du Canada, comme l’a souhaité Lord Durham en 1840, après la révolte des Patriotes. Il n’y a pas un peuple digne de ce nom et fier qui ne RÉSISTE à un génocide même lent.

Nous sommes des résistants et nous en sommes fiers. Ce combat cessera quand nous aurons notre pays. Pas avant.  « Résister c’est créer », nous dit Lucie Aubrac, une illustre résistante française. »

Éric Messier sur le Web Twitter

Publicités
Comments are closed, but you can leave a trackback: Trackback URL.
%d blogueurs aiment cette page :