Le racisme croissant des anglos Québécois anti-québécois

(Extraits de ce billetde Louis Préfontaine)

Un sondage catastrophique mais peu surprenant : 74% des jeunes anglophones du Québec s’opposent à la Loi 101 (protection du français au Québec), 77% voient d’un bon œil l’anglicisation de Montréal et un spectaculaire 79% croient qu’ils n’ont pas à contribuer à la vitalité de la langue française au Québec.

Difficile de mieux illustrer le racisme croissant de la minorité  anglophone du Québec dirigé contre la majorité francophone.

Source de l’image

Depuis des siècles, le racisme anti-québécois de cette minorité satisfaite a constitué une toile de fond (…) 
En 1849, ce sont ces suprématistes anglos haineux qui ont mis le feu au parlement de Montréal parce que celui-ci voulait indemniser les agriculteurs victimes des troubles reliés à la Révolte des Patriotes.
En 1900 il y eut une émeute de ces mêmes orangistes, arrachant tout ce qui était francophone, chantant le Rule Britannia et hissant l’Union Jack à l’Hôtel de Ville.
En 1970, les mêmes racistes se félicitaient qu’on suspende la liberté de tout un peuple (crise d’octobre).

Voir aussi le mouvement canadien raciste Ku Klux Klan et l’ethnocide des francophones au Canada.

Quiconque n’apprend pas de son passé est condamné à le revivre, dit l’adage.
Qu’avons-nous appris en acceptant de cohabiter avec des gens qui ne veulent pas respecter nos lois, participer à notre existence et encore moins nous voir survivre en tant que collectivité ?

Nous n’avons rien appris parce que nous avons oublié que nous sommes un peuple en lutte.

Le français, la Loi 101, nos valeurs ? Notre minorité anglo n’en a rien à foutre.
Jour après jour, elle se nourrit des immondices haineuses publiées dans des torchons comme The Gazette.
Elle s’éduque dans une université surfinancée, McGill.
Elle se fait soigner dans des hôpitaux anglos surfinancés.
Elle voit s’ériger un mégahôpital anglo de 1,5 milliard$.
 
Nous pensons être un peuple mature en paix avec sa minorité anglophone, mais nous oublions que cette minorité anglo-québécoise se considère comme une majorité canadienne qui n’aura de paix que lorsque le fait français sera éliminée de tout le continent, INCLUANT LE QUÉBEC.

Leur haine doit servir à nous rappeler que l’objectif du peuple québécois n’est pas d’être aimé mais d’être respecté

Nous avons le devoir d’imposer le respect à cette minorité de suprématistes racistes en renforçant la Loi 101 et en mettant la hache dans les institutions permettant la transmission de leur mépris.
.
 
Publicités
Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :