Les jurons au Québec et ailleurs

Au Québec, les jurons (les sacres) sont prequ’exclusivement des mots d’église: le TABERNACALE où on conserve par exemple le SIBOIRE (qui contient les HOSTIES) et le CALICE (qui contient le vin). Et bien sûr CHRIST et CALVAIRE (désignant la crucifixion du Christ).
 
C’était des mots interdits, blasphématoires, mais c’est sûrement devenu « populaire » dans les années 50 et 60, quand les Québécois se sont affranchis de l’emprise de l’église catholique.
 
Dire ces jurons est ainsi devenu un signe de rébellion, je suppose; aujourd’hui ils font partie du vocabulaire.
On les conjugue même:
« Décrisse d’ici » = fout le camp, dégage.
« Je vais te crisser une volée » = je vais te tabasser.
« Je suis décalissé » = je suis fatigué, découragé, pas en forme.
« Je m’en contre-crisse » = je m’en fout éperdument.
 
Parfois, c’est doux: « Ah le petit crisse » = ah le coquin, le petit malin.
Mais en général, c’est tabernacle (tabarnak) qui est le plus fort et presque toujours négatif, sauf par exemple quand on est ébahi devant quelque de beau ou d’impressionnant: « Wow, tanarnak regarde ça! ».
 
En fait les combinaisons comme « en crisse », « en calice » et autres signifient toujours « extrêmement », par exemple « Elle est sexy en tabarnak! » ou « Ça n’a pas de crisse d’allure » (ça n’a aucun sens, complètement inacceptable, révolltant).
De plus, « Je suis en calice » signifie la colère, et « Je suis en crisse d’hostie » = très en colère.
Malheureusement cela peut trahir un manque de vocabulaire navrant: on va souvent dire « C’est beau en crisse » au lieu de dire « C’est magnifique… sensationnel… merveilleux… sublime… »
 
Il y a des tas de variations que les gens ont inventé pour ne pas dire le mot interdit: calvince, calvinus, sibolac, tabaslack, hostin, caliboire (combinaison de calice et de siboire), sibole, christie, ETC.
J’ai un oncle qui disait: « Frisse de cacarnak ».
 
Par contre en France les jurons sont reliés au sexe ou aux organes sexuels ou d’élimination: putain, bordel, salope, enculé, enfoiré, merdeux…; aucun rapport avec la religion.
Et aux USA: fuck, fucking, fucker, motherfucker, cock sucker, ass hole, dick, crap, shit…; aucun rapport avec la religion, quoiqu’il disent aussi, moins souvent, « Christ » ou « Holy Crap ».
 
Les jurons reflètent les tabous.
Publicités
Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :