Archives d’Auteur: allmediacom

Communiqués de presse.

Trump condamne le génocide des chrétiens et Yezidis dans les pays musulmans

GRANDE NOUVELLE! Enfin un président qui agit contre cette horreur.
Obama et Hillary n’ont jamais eu cette idée.
En effet c’est l’un des grands mensonges de notre époque, que de NIER le génocides des CHRÉTIENS et des Yezidis dans les pays musulmans.
Mais ne compter pas sur Trudeau Junior; tout indique qu’il est converti à l’islam et le sort des chrétiens dans le monde ne le préoccupe pas (seulement toutes les autres minorités).
C’est pour cette raison que nos « grands médias » n’en parleront probablement pas non plus.

« Le Président Trump a signé hier l’Iraq and Syria Genocide Relief and Accountability Act of 2018, loi qui qualifie de génocide les crimes perpétrés ces dernières années par des groupes djihadistes (musulmans, islam) à l’encontre de chrétiens et de Yézidis en Irak et en Syrie.
Il s’engage à fournir une assistance humanitaire aux groupes de victimes des violences et à poursuivre les responsables et les exécuteurs matériels des faits.
Lire l’article

Publicités

Secrets de longévité et de santé du peuple Hunzas

Par François Pelletier

Qui sont les Hunzas?

Les Hunzas sont un peuple qui vit dans les montagnes, au nord du Pakistan. Ils sont réputés ne pas connaître la maladie, la fatigue ou les maux de tête. Ils vivent couramment jusqu’à plus de cent ans, maintenant leurs capacités physiques, mentales et sexuelles pratiquement intactes. À tout âge, ils travaillent, agissent et pensent comme lorsqu’ils avaient trente ans.

Pourquoi sont-ils tellement en santé?

D’abord, il est important de signaler que les habitudes de vie des Hunzas ne leurs ont pas été inspirées par les dieux et n’ont pas non plus été découverts à force de recherches scientifiques.  Commençons donc l’exploration des dix facteurs clés qui expliquent la santé exceptionnelle des Hunzas.

  1. De l’air frais – L’air est un des éléments les plus vitaux à la survie de l’être humain. Sans air, nous ne pouvons survivre que quelques minutes. Les Hunzas ont la chance de vivre dans les montagnes, loin de toute « civilization » susceptible de polluer leur air. La qualité de l’air qu’ils respirent chaque jour est donc exceptionnelle.  Les plantes sont reconnues pour leurs capacités de filtrer l’air de ses polluants. Ayez donc une abondance de plantes au bureau et à la maison. Ne vous gênez pas non plus pour ouvrir les fenêtres fréquemment afin de changer l’air vicié de l’intérieur pour du nouvel air bien frais de l’extérieur.
  2. De l’eau pure et fraîche – L’eau est sans doute le deuxième plus important élément à la survie de l’être humain. Le corps en est constitué à plus de 75%.
  3. Une nourriture saine et naturelle –   Comme la montagne ne leur offre que peu de pâturages, les Hunzas gardent peu d’animaux et mangent très rarement de la viande. Les grains constituent une bonne part de leur alimentation. Comme la saison chaude est courte, ils ne peuvent se permettre de donner du grain à la volaille. Le poulet et les oeufs sont donc assez rares également. Le mode de vie « primitif » qu’ils pratiquent ne permet pas d’ajout de produits chimiques dans la nourriture. Le grain leur sert à fabriquer un pain de grain entier qui ressemble à une pâte à pizza – le « Pain Hunza ». En plus du grain, les Hunzas cultivent une variété de légumes, fruits, laitues et herbes diverses. Leur diète se compose donc de mets végétariens à 98%. Les Hunzas utilisent très peu la cuisson et la plupart des aliments sont consommés crus, comme la nature les présente.   Signalons que tout ce qu’ils consomment est « biologique », non transformé, et non additionné de substances chimiques.
  4. Une abondance d’exercice – Dans les montagnes de la région du Hunza, il faut travailler dur pour se procurer de quoi manger. Il faut d’abord parcourir des kilomètres de sentiers montagneux pour arriver aux champs. Les Hunzas cultivent selon une méthode dite « en plateaux », car la montagne ne leur permet pas de cultiver de grands champs plats. Ils ne disposent pas non plus de machinerie, qu’ils auraient de toute façon bien du mal à déplacer entre les champs.  N’ayez pas peur de bouger.   Marchez, courrez, jardinez, grimpez les marches rapidement, portez vous-même vos sacs à l’épicerie, stationnez plus loin au supermarché. Nul besoin de vous abonner à un centre de conditionnement physique coûteux, vous pourrez trouver des occasions partout dans votre quotidien pour bouger et ne vous sentirez que mieux.
  5. Un sommeil adéquat – Les Hunzas ne se posent jamais de questions sur les heures de sommeil idéales. Depuis toujours, il se couchent à la tombée de la nuit et se lèvent tôt, au lever du soleil. Leur esprit est libre et clair et ils dorment profondément une moyenne de six heures par nuit. S’il arrive qu’il ressentent de la fatigue dans la journée, ils font une courte sieste, tout simplement.
  6. Du soleil, quotidiennement –   Les Hunzas vivent majoritairement à l’extérieur et bénéficient donc d’une lumière naturelle abondante.   Profitez des moments que vous avez pour sortir dehors, prendre de l’air frais et de la lumière solaire (même lorsque les nuages voilent le soleil). Voyez comment cela influence votre moral et votre teint.  Je parle ici simplement d’une exposition modérée, quotidienne à la lumière naturelle du soleil.
  7. Un Jeûne occasionnel –  Il arrive que la nourriture vienne à manquer pour de courtes périodes chez les Hunzas, fréquemment au printemps avant la première récolte. Plutôt que de lutter, les Hunzas ont établi un jeûne annuel à cette période. Le corps réagit à l’absence de nourriture en puisant dans les réserves de tissus gras et en nettoyant l’organisme des déchets qui y sont accumulés. L’organisme n’étant plus occupé à digérer, il peut alors concentrer son énergie vers des activités de purification et de nettoyage.
  8. Une sensation d’être aimé et utile – Une étude sur le peuple Hunza a révélé que la grande majorité des adultes âgés de 80 ans et plus étaient mariés et l’avaient été toute leur vie.  Les adultes les plus âgés vivent invariablement avec leur famille  L’adulte le plus âgé y occupe une place de choix, étant considéré comme source de sagesse, d’expérience et de bon conseil.  Il n’y a pas non plus de retraite chez les Hunzas. Tout le monde participe activement à la bonne marche de la communauté, et est donc utile toute sa vie. Le plus étonnant, c’est que les Hunzas conservent la plupart de leurs facultés physiques, mentales et sexuelles jusqu’à un âge très avancé. Est-ce le cas dans nos sociétés dites « évoluées »?
  9. Un stress limité –  Une vie passée dans une région montagneuse, entouré de végétation, où règne le calme et l’air frais et la simplicité est très réduite en stress. Une alimentation saine, un sommeil régulier et réparateur, une bonne dose de lumière naturelle – tous ces éléments contribuent à faire des Hunzas un peuple calme et en santé.   En comparaison, nos vies sont remplies de stresseurs qui nous pressent de tous les côtés.   Prenez du temps chaque jour pour simplement être. Appréciez l’environnement autour de vous. Respirez, faites de la méditation, du tai chi, ou n’importe quoi d’autre pour réduire le stress dans votre vie. Voilà le secret d’une vie longue et agréable.
  10. Une absence de gourmandise et d’envie – Nous avons été conditionnés à vivre dans l’avoir plutôt que dans l’être. Ainsi, nous voulons toujours plus de biens, de confort, de services, etc…    L’influence des médias et de la publicité n’a pas atteint les Hunzas car aucun moyen moderne de communication était disponible jusqu’à récemment.  Cessez de vouloir posséder toujours plus. Vous êtes déjà riche. Concentrez-vous sur quelque chose de plus grand encore: être.

 

Des fédéralistes « séparatisses » voudraient séparer Montréal du Québec, l’ultime affront

Certaines forces, en général des fédéralistes, deviennent soudainement « séparatisses » quand il s’agit d’enlever Montréal au reste du Québec.

Article du 17 octobre 2018 dans le Journal de Montréal

Ça vous semble fou? Ça ne l’est pas tant que ça. PRENONS BIEN GARDE.

Cela a commencé sous le règne libéral qui vient de finir, quand ils ont donné à Montréal un statut spécial.

Ça continue avec la mairesse Valérie la plante qui affiche le drapeau de la ville et celui du Canada, mais pas celui du Québec, un affront non seulement à la loi mais aussi à la nation.

Cette « impossibilité » devient envisageable puisque Montréal se peuple de plus en plus de citoyens qui se fichent du reste du Québec, tant sur les plans identitaire, religieux que politique et idéologique.

Résultat des élections nationales du 1er octobre 2018:

Élections 2018 MONTREAL VS QUÉBEC copie

 

La mairesse Valérie la plante aurait ce qu’il faut pour les mener à la « victoire », elle qui ne manquera pas de rappeler aux Québécois qu’ils sont de méchants racistes xénophobes. Denis Coderre aurait fait l’affaire lui aussi.

Nombre de citoyens des régions et des banlieues préfèrent ignorer qu’une guerre est en cours dans leur métropole; ils pourraient se réveiller un jour avec une horrible surprise et une méchante gueule de bois.

Trudeau veut réécrire l’Histoire du Canada pour rendre vrais ses mythes

(Journal de Québec, Blog des Spin Doctors, 21 août 2018)

Justin Trudeau veut mettre fin à doctrine des deux peuples fondateurs du Canada (francophones catholiques et anglo-saxons) et pour cela il réécrit l’Histoire.

Le Canada aurait donc été bâti par des vagues d’immigrants accueillis par les premières nations?
Cette seule phrase dépasse l’entendement.
Trudeau Justin contre blancs souches - frontières ouvertes copie copie copie
La réponse de l’historien Frédéric Bastien vaut d’être mentionnée :
« Les immigrants européens était en fait des colons, ce n’est pas la même chose et, deuxio cette « immigration » a été catastrophique pour les autochtones. Sauf que dans l’esprit de Trudeau le mot immigration peut être seulement positif, jamais négatif. Alors il réécrit l’histoire au détriment de ce qui est arrivé aux autochtones. »
 
Aussi, par son affirmation, Trudeau gomme le travail de colonisation et du défrichage impossible de cette contrée inhospitalière, par nos aïeux, et il efface la conquête et les rapports belliqueux entre les Canadiens français et l’occupant britannique.
 
Pour créer cet univers où le Canada n’a plus d’identité nationale, Trudeau veut réécrire l’histoire: les nations autochtones étaient là en premier, elles nous ont « accueillis », elles nous ont montré la voie pour bâtir une société forte, et tous ceux qui sont arrivés après sont égaux. Pas de chicanes et gare à ceux qui oseront poser des questions. »

Facebook et réseaux sociaux: la grande supercherie

« Le triomphe du mensonge; voyez comment ma fausse vie est meilleure que la vôtre.
Y aurait-il un lien entre les réseaux sociaux et l’incroyable montée de l’hyper-susceptibilité, un petit rien qui «blesse» une personne?
Le besoin maladif d’être réconforté : dites-moi que vous m’aimez, boostez ma confiance s’il vous plaît.
Le déclin du respect et du civisme.
La dépendance toxique.
Facebook dit vouloir traquer les fakes news alors qu’il est lui-même une immense fake news. »

Lire article 


Fakebook fausse vie

Radio-Cadenas et le franglais: « le grand vide inside »

Toute l’horreur du « franglais » qui détruit le français et n’est utile qu’à l’anglais.
Que ce texte mentionné dans cet article soit finaliste n’est pas seulement une honte mais une agression contre notre nation.
Rappelons que Radio-Canada est une société d’État que nous finançons de notre poche.

« Y’a comme un vide inside depuis last summer.

Sometimes j’me demande si tu penses à moi, Between here and toé, Un train, un roadtrip, un highway, Between moé pis là-bas, J’réussis presque à m’faire à croire que j’t’attends pas… Y’a comme un frette inside depuis last Christmas, Où c’est qu’à va ma vie, j’tourne-tu en rond? Ton souffle hot qui frôle mes seins. Sometimes j’me dis que j’aurais besoin de toi »

« Culture générale? Pourquoi faire? »

Ça fait plusieurs jeunes (20-30 ans) avec qui je discute et qui ne savent pas ce qu’est la Genèse, ce qui est renversant.
C’est le premier livre dans la Bible et la Bible est le livre le plus répandu et le plus beau au monde.
capture
La Genèse raconte la création du monde de façon poétique, et l’histoire d’Adam et Ève, entre autres.
Les références à la Genèse sont tellement répandues dans les films, la télévision, la musique et les livres, que c’est un tour de force de ne PAS savoir c’est quoi.
Le groupe rock Genesis, le jeu vidéo du même nom, le titre du dernier film Terminator Genysis, la planète Genesis dans Star Treck, et toutes les fois où LIT (?) « la genèse de ceci, la genèse de cela… », vous ignorez donc ce que ça veut dire?
J’en suis renversé, peu importe vos croyances personnelles, on parle ici de CULTURE GÉNÉRALE. Comme vous en avez peu, il m’est difficile d’interagir avec vous.
Trois causes probables de cette ignorance: leur manque de curiosité, leurs parents boomers qui ont rejeté la religion, et surtout l’école.
L’ironie est que les jeunes qui ont reçu l’enseignement par des RELIGIEUX dans un passé pas si lointain ont reçu une éducation plus complète!
(Rappelons que c’est un prêtre – Lemaître – qui a proposé la théorie du Big Bang; mais mon but n’est pas de défendre la religion catholique; je parle de culture générale.)
Certains jeunes poseront la fameuse question: « Ça me servirait à quoi de savoir c’est quoi la Genèse? »
Je donnerai l’exemple du Coran (la « bible » de l’islam des musulmans): je suis capable d’avoir mon opinion car j’ai pris la peine de jeter un oeil sur ce livre.
De plus, tout cela est disponible facilement et gratuitement dans Internet.
Bien sûr on peut vivre sa vie « normalement » sans connaissances générales, mais on ne peut pas PARTICIPER aux débats et arriver à des solutions et des changements sur les enjeux de société.
Oui bien sûr, sans connaissances générales, vous pouvez être une « bonne personne », une bonne unité de production qui va au travail, ramasse la paie et paye ses comptes.
Mais vous n’avez aucune emprise sur les enjeux de société, vous ne pouvez que les subir sans pouvoir rien dire.
Je trouve ça tragique.

Musulmans, vous n’êtes en rien les meilleurs vous êtes les derniers de la classe

Le délire de grandeurs de l’islam

Salem Ben Ammar

Afficher l'image d'origine

Si la vantardise avait une religion ce serait incontestablement l’islam. Le dernier des derniers des musulmans se veut supérieur au meilleur des meilleurs des non-musulmans pour le simple fait de son appartenance à la communauté adoubée par Allah à la première place de la hiérarchie humaine« Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah » [ Sourate 3, verset 110 ]. C’est écrit dans le Coran, les musulmans y croient dur non pas comme fer mais comme la pierre de la Ka’aba, vu qu’ils ne sont jamais sortis de l’âge pierre plutôt de la culture du vent du vent et de la poussière de sable. Aucun musulman n’oserait mettre en doute une telle fanfaronnade de peur de commettre une apostasie. Mus par leur seule certitude que le monde est à leurs pieds et qu’ils sont…

Voir l’article original 790 mots de plus

« Justin Trudeau progressiste »: le mensonge dévoilé

(Voir l’article)

FIGAROVOX/TRIBUNE – La presse européenne, notamment française, fait régulièrement le panégyrique du Premier ministre canadien. Pour le québécois Guillaume Rousseau, derrière l’image véhiculée, se cache pourtant une triste réalité.


Guillaume Rousseau est professeur de Droit public à l’Université de Sherbrooke au Québec.


Depuis plus d’un an, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, est la coqueluche de certains médias internationaux, particulièrement en Europe. Sa nomination à titre d’homme de l’année par le Courrier International, et la couverture médiatique globalement positive qui l’accompagne, ne surprennent donc personne. Les raisons de cet amour sont bien connues: en plus d’être beau, Justin Trudeau aurait nommé un Conseil des ministres paritaire, défendrait l’environnement, serait démocrate et tolérant envers les minorités, entre autres qualités. Il est décevant de constater à quel point certains se laissent obnubiler par l’image projetée par le gouvernement Trudeau, car derrière cette image la réalité est beaucoup moins belle.

La photo du Conseil des ministres de Justin Trudeau projetait une belle d’égalité homme-femme. En y regardant de plus près, on constate que seuls des hommes sont responsables des ministères plus importants: finances, trésor, économie, défense, sécurité, affaires étrangères et ressources naturelles. Plusieurs femmes ministres sont même placées sous la tutelle d’un ministre masculin. Un ministère régalien, celui de la justice, a bien été confié à une femme. Mais au Canada, l’essentiel de l’administration de la justice ne relève pas du fédéral, de sorte que ce ministère est loin d’être aussi important que ne peut l’être le ministère de la Justice d’un État unitaire. Sans parler du fait que Justin Trudeau est favorable à un multiculturalisme anti-féministe, comme l’ont illustré sa défense du voile intégral ou sa présence dans des lieux de culte pratiquant la ségrégation homme-femme et obligeant les femmes, y compris les non-pratiquantes, à se voiler.

Pour ce qui est de l’environnement, le contraste entre l’image et la réalité est encore plus fort. Malgré sa prétention à combattre les changements climatiques, Justin Trudeau, qui s’est entouré d’un conseiller agissant aussi à titre de lobbyiste pour l’industrie pétrolière, défend l’exploitation du pétrole sale de l’Ouest canadien et vient d’approuver un projet visant l’exportation du gaz de schiste d’une valeur de 36 milliards de dollars. 36 milliards qui contribueront à l’augmentation des gaz à effet de serre, alors qu’ils auraient pu être investis dans l’économie verte. Et bien sûr, Justin Trudeau promeut le traité CETA qui pourrait favoriser l’exportation du pétrole sale canadien vers l’Europe.

Côté démocratie, en campagne électorale M. Trudeau a clairement promis une réforme du mode de scrutin majoritaire uninominal à un tour. Depuis, il recule, sous prétexte que la volonté populaire d’obtenir une telle réforme était liée à l’impopularité du gouvernement précédent. Le Premier ministre canadien explique que cette réforme n’est plus aussi utile aujourd’hui, maintenant que les Canadiens ont un gouvernement qu’ils apprécient… le sien!

En ce qui concerne les minorités, le portrait est tout aussi intéressant. Les principales minorités, soit les Autochtones et les Québécois, sont laissées pour compte voire méprisées par le gouvernement Trudeau. Un an après l’élection de ce gouvernement, la condition des Autochtones ne s’est pas améliorée. Un jugement rendu en 2016 a rappelé que la pratique consistant à moins financer les services sociaux offerts aux enfants autochtones était toujours en vigueur.

Sur la question québécoise, Justin Trudeau refuse d’entamer toute négociation constitutionnelle avec le Québec, à qui son père a imposé une Constitution centralisatrice dans le but de l’empêcher de protéger son caractère français. Et lorsque le Québec a voulu promouvoir ce caractère, avec un projet de loi sur la laïcité qui constituait une version allégée du modèle français, Justin Trudeau a comparé cela à la ségrégation raciale qui avait cours aux États-Unis dans les années 1950! Pourtant, il n’a guère de leçon à donner en ce domaine, car le Premier ministre a parlé du Canada comme d’une seule nation, faisant ainsi écho aux thèses de John A. MacDonald, politicien canadien du XIXe siècle reconnu pour son racisme anti-francophone… même si aujourd’hui le gouvernement Trudeau tente de réécrire l’histoire en le présentant comme un héros de la diversité.

On comprend qu’il peut être complexe pour des observateurs étrangers de voir au-delà de l’image du gouvernement Trudeau. Pourtant, il leur suffirait de gratter un peu.

Élixir de santé total et facile

ÉLIXIR DE SANTÉ TOTAL ET FACILE.
Anti-cancer, boosteur d’énergie, désintoxiquant, anti-inflammatoire, contrôle du poids (graisse et cholestérol), prévient et guérit toutes les maladies.

Prévoyez un pichet, disons 3 litres + 250 ml (pour compenser l’évaporation).

Cela donnera 12 portions de 250 ml.

Mettre cette eau dans un chaudron et ajoutez les ingrédients suivants, présentés ici par ordre d’importance (mais ils sont tous importants et les 5 premiers sont essentiels):

  • Vinaigre de cidre: 12 c. à soupe
  • Persil: 1 grosse botte
  • Citron: 3 à 5 coupés en dés
  • Bicarbonate de soude (« petite vache » du supermarché): 4 à 6 c. à thé (ne pas confondre avec la soude caustique qui est un poison)
  • Curcuma: 6 à 8 c. à thé
  • Poivre: 3 c. à thé (pour renforcer l’action du curcuma)
  • Astragale en racines : 1 grosse poignée (se trouve aussi en concentré liquide)
  • Gingko biloba en feuilles : une bonne poignée
  • Ginseng en poudre : 8 c. à thé
  • Gingembre: 1 gros morceau coupé fin ou râpé
  • Romarin : 1 poignée (frais) ou 2 c. à soupe (en poudre)
  • Thé vert: 6 à 12 sachets

Pour ma part j’y ajoute aussi :

  • Eucalyptus en feuilles : 1 poignée
  • Molène: 1 grosse poignée (seule plante connue pour soigner les acouphènes)
  • Au moment de servir: 1 c. à thé de miel pour le goût, et 1 c. à soupe d’aloès.

Faire mijoter juste sous le point d’ébullition (ne pas bouillir) pendant 30 minutes, fermer le feu, couvrir et laisser reposer jusqu’au lendemain.

Mettre dans le pichet en utilisant une passoire fine et conserver au frigo.

.