Archives des étiquettes : assimilation

Radio-Cadenas et le franglais: « le grand vide inside »

Toute l’horreur du « franglais » qui détruit le français et n’est utile qu’à l’anglais.
Que ce texte mentionné dans cet article soit finaliste n’est pas seulement une honte mais une agression contre notre nation.
Rappelons que Radio-Canada est une société d’État que nous finançons de notre poche.

« Y’a comme un vide inside depuis last summer.

Sometimes j’me demande si tu penses à moi, Between here and toé, Un train, un roadtrip, un highway, Between moé pis là-bas, J’réussis presque à m’faire à croire que j’t’attends pas… Y’a comme un frette inside depuis last Christmas, Où c’est qu’à va ma vie, j’tourne-tu en rond? Ton souffle hot qui frôle mes seins. Sometimes j’me dis que j’aurais besoin de toi »

Publicités

Si vous croyez encore que le Canada est le « meilleur pays ».

Si vous avalez encore la propagande voulant que le Canada soit le meilleur pays.

Regardez au moins comment il traite ses propres citoyens.
Voici des faits.

Source: http://canadalibre.ca/divers/le-canada-des-anglos-cest/

Drapeau canada - main texte

Je me souviens que (I fucking remember)

Il n’y avait 0% d’angais au Canada (la Nouvelle-France) quand celle-ci a été conquise par la violence par l’Angleterre.
Maintenant ils sont 75 %.

Les grandes lignes de ce nettoyage ethnique à la Kenedian sont :

(Ordre approximativement chronologique, mais plusieurs de ces oppressions continuent aujourd’hui)

– oppression, viols, vols et déportation des Acadiens

– incendies et saccages contre les civils francophones fondateurs, dans la vallée du St-Laurent

– génocide des autochtones

– enfermer les autochtones survivants dans des camps de concentrations (réserves)

– non-respect systématique de tous les traités avec les premières nations

– internement des enfants autochtones dans des institutions d’assimilation forcée

– massacres et répression des Métis,
–  pendaison de Louis Riel

– déni de démocratie et de droits politiques
– répression militaire des Patriotes suivi de pendaisons, déportations et imposition du « Canada-Uni » en 1840

– un siècle d’apartheid anti-francophone (ethnocide, voir Rapport Durham) partout au Canada.

– vol de notre nom, de notre hymne national et de nos symboles nationaux
(Le Ô Canada a été composé par Calixa Lavallée pour les Canadiens français. Le fédéral l’a volé et a ajouté des paroles anglaises aux paroles françaises).

– rabaissement des Canadiens au statut de nègres-blancs (Voir Pierre Vallières, « Nègres blancs d’Amérique »)

– « No black, jews or dog allowed »  et  « No jew is too many »

– Loyal Orange Association of Canada
–  KKK Kanada (Klu klux klan)

– exil permanent de plus de la moitié de notre peuple pour survivre

– imposition des fédérations sans l’appui des peuples (1867, 1982)

– terrorisme d’état pratiqué par la GRC qui mettait des bombes à Montréal et faisait passer ça pour le FLQ

– emprisonnement arbitraire et sans accusation de centaines de citoyens sous la loi des mesures de guerre de 1970 par Trudeau

– imposition d’une constitution conçue expressément pour empêcher notre peuple de protéger sa langue et sa culture

– mensonges, manipulation des ethnies et non respects des lois lors de nos référendums

– prétention de détenir le droit de décider si notre peuple a le droit ou non de disposer de lui-même

– racisme anti-canadiens-français toléré et encouragé dans tous les médias anglos

ETC.
La LISTE SERAIT ENCORE LONGUE.

Le Canada est non seulement une création artificielle mais parmi les plus oppressives.

65% des Quiébécois s’identifient d’abord comme « Québécois », pas comme « Canadiens ».

.

Appel du coeur aux immigrants et aux autochtones du Québec

Chers amis immigrants,
 
Vous êtes venus vivre au Canada, plus précisément au Québec, un pays que nous avons bâti depuis nos ancêtres Français qui ont fondé la Nouvelle-France (le Canada), eux qui étaient les premiers immigrants dans ce pays qui était alors occupé par les Amérindiens. Ce sont ces premiers arrivants européens et leurs descendants qui ont bâti le Québec moderne.
 
Vous aimez le « Canada ». Mais peut-être qu’en réalité vous aimez le « Québec »? Ce ne serait pas une honte pour vous de le reconnaître pour vous-mêmes. Et votre intégration dans notre société n’en serait que plus harmonieuse.
 
Par ailleurs, l’Assemblée nationale du Québec a voté une loi en 1977, par voies démocratiques, faisant du français la langue officielle de notre nation et futur pays. Cette langue est la langue maternelle de 82% de la population du Québec qui vous accueille (environ 60% à Montréal) et elle est connue par 94% de la population totale.
 
La majorité de Québécois ne peuvent pas apprendre la multitude de langues apportées ici par les immigrants. Il serait plus logique que ce soit l’inverse. Ne croyez-vous pas que le respect réciproque serait plus facile de cette façon? Malheureusement, encore trop d’immigrants allophones préfèrent adopter l’anglais, langue minoritaire au Québec.
 
Le français est la langue officielle dans 28 pays, elle est connue ou parlée par plus de 300 millions de personnes, elle est une langue officielle aux Nations Unies, c’est la langue par excellence de la diplomatie et sa culture est très puissante.
 
Le Québec est un pays magnifique qui ne demande qu’à être reconnu comme tel, et cela finira par arriver de façon officielle. La majorité française fondatrice du Québec et du Canada vous tend la main, à vous les immigrants allophones tentés par l’anglais (et par la culture anglo-saxonne canadienne qui a peu en commun avec celle du Québec progressiste).
 
J’ai plusieurs amis dont l’origine n’est pas du Québec. Et pourtant je vous assure que dès qu’ils parlent français, je ne vois plus nos différences.

Car la langue est le fondement des nations et des cultures, et au Québec, c’est le français.

 
Nous vous tendons la main, à vous et  aux nations autochtones, qui ont aussi souffert du régime fédéral, et qui sont mieux traitées au Québec que partout ailleurs au Canada, pour continuer de développer ce magnifique pays du Québec, dans la fierté, la dignité, la paix et la démocratie, tous rassemblés autour d’une très belle langue commune, qui est le français selon la Loi, et qui est l’une des langues officielles à l’ONU.
 
L’anglais langue seconde n’est pas interdit! Nous ne sommes pas en guerre contre l’anglais, nous voulons préserver et continuer d’épanouir la nation française fondatrice du Canada, envers et contre les efforts du Canada anglais qui souhaite la faire disparaître. Vous devez comprendre que pour la majorité française du Québec, l’anglais est la langue d’une nation qui nous a conquis et oppressé (sans nous faire disparaître encore) et qui souhaite l’éradication du fait français au Canada.

Tout comme elle a oeuvré à la marginalisation, et la presque disparition des nations autochtones, tant au Canada qu’au Québec. Les « affaires autochtones » sont de juridiction fédérale, pas québécoise.

 
La balle est dans votre camp. Nous vous attendons. Joignons nos efforts pour l’avenir.
 
Vive le Québec libre, démocratique et français, déjà une nation du monde