Archives des étiquettes : canada

Les médias enragés du vaxxage: propagande, ségrégation, menaces, chantage.

Voici des bijoux de propagande et de mensonges par commission ou omission. Focus sur Patrick Lagacé et Josée Legault, deux des meilleurs valets du narratif officiel en « temps de pandémie ».

D’abord Lagacé (@kick1972, ici pour le quotidien La Presse). Je commente deux de ses chroniques plus bas car comme bien d’autres il dépasse les bornes de la manipulation.

Lagacé est en bonne compagnie avec de nombreux autres serviteurs, comme @JoseeLegault (Journal de Montréal @JdeMontreal, Journal de Québec @JdeQuebec, groupe LCN/TVA @tvanouvelles,  Quebecor). On en parle plus bas.

Ils répètent tous le même narratif, les mêmes mots qui viennent probablement de plus haut que le gouvernement.
Mais ils calomnient tous ceux qui osent parler de « conspiration », surtout dans le pharmaceutique.

Chronique du 6 août 2021: « Oui au passeport vaccinal »

Avant de passer à la chronique, prenez note que Lagacé est récemment devenu copain avec le ministre de la Santé du Québec, monsieur bâton/carotte.

Voyez ICI son horrifiante déclaration sur la vaccination.

Maintenant, voyons la chronique (plus bas aussi, une chronique de Josée Legault):

« Les vaccins sont efficaces. Ils sont sûrs. » C’est le dogme que les médias martèlent. Or les médecins rapportent déjà que ces vaccins perdent de leur efficacité (voir vidéo et textes plus bas sur ce sujet).
ET LES VACCINS COVID TUENT: au minimum 6,000 aux USA et 15,000 en Europe, mais pas un mot de nos médias!

Voyez: 

Journal indépendant The Light

European Medicine Agency

Lettre collective de 57 scientifiques et médecins appelant à l’arrêt d’urgence de la vaccination de masse.

Incroyable: (5 août 2021, 1 min) Le Dr Kobi HAVIV directeur de l’hôpital de Jérusalem, explique sur News Israel que 95% de leurs patients du Covid sont pourtant pleinement vaccinés et que ces vaccins perdent très rapidement de leur efficacité. Israël est le plus pays le plus vacciné. 

VOIR LA VIDÉO

Continuons avec le chroniqueur piqueur:

« C’est officiel: un passeport vaccinal permettra aux vaccinés d’avoir accès à des activités qui seront fermés aux non-vaccinés. C’est une minorité qui choisit de ne pas le faire et cette minorité retarde le groupe. Elle mine l’immunité collective. »

Ils démonisent ceux qui ne veulent pas de ce vaccin dans leur corps. Leur mantra « retarder le groupe » est répété par tous les conditionnés. Lagacé « oublie » l’immunité naturelle. À preuve, en Inde (BBC et Reuters) 30% de la population a atteint l’immunité en étant vaccinée à seulement 5%! Voyez:

« Ces gens, une fois infectés, risquent d’être hospitalisés aux soins intensifs. » Les vaccinés aussi et même davantage! On le voit partout en ce moment. Voir la vidéo plus haut. 

« On le voit aux États-Unis : leur quatrième vague est une vague de non-vaccinés. »
Mais QUI croit en cette « 4 vague »? Dans TOUT le Québec, début août 2021, il y avait environ 60 personnes hospitalisées pour le Covid, dont DIX-SEPT aux soins intensifs.

« L’immense majorité des malades ne sont pas vaccinés. »
Il ment encore. Dans une récente éclosion au Massachusetts, 75% des nouveaux malades étaient vaccinés (Washington Post, 30 juillet, citant un rapport du CDC). Aussi, des rapports similaires viennent d’Israël et ailleurs. Voir plus haut la vidéo du Dr Kobi HAVIV directeur de l’hôpital de Jérusalem.

« L’immense majorité des malades ne seraient pas là s’ils avaient choisi de se faire vacciner. »
Continuité du mensonge précédent.

« Plus il y a de transmission, plus le virus sait comment trouver les failles pour se reproduire. »

Lagacé « omet » de dire que les vaccinés transmettent le virus autant que les non vaccinés.

Voyez:          

« Le variant Delta a réussit à déjouer les défenses immunitaires induites par la vaccination. »   C’est l’une des deux mentions exactes de son texte.

« Les non-vaccinés sont ceux qui deviennent malades, qui sont hospitalisés. »   Les vaccinés aussi et en grand nombre, voir plus haut. Mensonges par omission.

« Ce sont eux qui disent –au bout de leur souffle– regretter de ne pas s’être fait vacciner. » Oui la grotesque campagne de communication concertée, nous présentant des « malades du Covid, mourants et regrettant de ne pas avoir pris la piqûre. »            

Et le taux de survie selon le CDC:



« Des gens décident donc de ne pas être vaccinés. C’est leur droit. » Oh merci, Votre Altesse. C’est la seule autre affirmation vraie de ce torchon propagandiste.

« Mais la société n’a pas à accommoder cet égoïsme. »
Ah je savais qu’il y avait une attrape. Stigmatiser ceux qui refusent cette sordide vaccination. Il faut les traiter de tous les noms, rendre les vaccinés agressifs contre eux. On ne veut pas « d’accommodements », on exige le respect des droits humains, surtout en matière médicale.

« Il y a deux options pour éviter cette absurdité. Un, vacciner de force. Je m’y oppose. » Oh merci pour votre générosité, Votre Altesse!

« Deux, pousser les gens à se faire vacciner. » Au moins c’est clair. Mais la coercition en matière médicale, si elle peut être rendue légale, bafoue toutes les chartes et codes des droits humains.

AJOUT 1: CNN 6 août 2021, la directrice du CDC: le passeport vaccinal n’est pas justifié: VOIR

AJOUT 2 CRUCIAL ET STUPÉFIANT: deux directeurs de santé publique, Horacio ARRUDA (Québec) et Ngozi EZIKE (Illinois) expliquent très clairement que les statistiques des décès de Covid n’ont pas de fiabilité.

VOIR LA VIDÉO C’EST ESSENTIEL.

.
.
CHRONIQUE DE PATRICK LAGACÉ DU 24 AVRIL 2021

« Les dégâts de l’hésitation vaccinale. Les experts sont formels: la société sera efficacement protégée quand une masse critique de nos concitoyens sera vaccinée. »   Israël, le pays le plus vacciné, annonce en juillet 2021 que la majorité des nouveaux malades Covid sont des personnes VACCINÉES. Voir la vidéo plus haut du directeur de l’hôpital.

À propos d’experts, voici le Dr François Marquis, vedette des médias. Il est chef intensiviste à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal. Voyez sa déclaration à l’émission Tout le monde en parle du 23 mai 2021. Personne dans le studio n’a cru bon de le corriger. Demandez-moi la vidéo ou voyez le site de l’émission.

« (Les récalcitrants sont) un problème: en CHSLD, seulement 62% des employés sont vaccinés. Cela favorise les infections. » 

En fait, voici ce que dit le rapport du Coroner sur la « vague de morts du Covid dans les CHSLD.

« Si on n’atteint pas la cible des 75% de la population vaccinée rapidement, c’est l’immunité de toute la société qui sera déficiente. »  Désinformation! En Inde (BBC et Reuters) 30% de la population a atteint l’immunité en étant vaccinée à seulement 5%. Voir l’image plus haut.

« Si la sensibilisation vaccinale ne fonctionne pas, il faudra implanter une mesure qui encouragera très, très, très, très, très, très, très fortement les réticents à se faire vacciner. »  La coercition médicale est prohibée par toutes les chartes et codes des droits humains.

« Je ne suis pas favorable à la vaccination obligatoire. » C’est ce qu’il prétend. Mais l’idée est semée dans les esprits faibles et peureux dans ses chroniques insidieuses.

« Posez-vous la question : ça prendrait combien de policiers pour maîtriser un conspirationniste afin qu’il se fasse vacciner? »  Une autre idée brillante qui est lancée. Fixation pathologique sur le « conspirationnisme ».

« Le passeport vaccinal est un laissez-passer, un sésame qui vous permet de participer à des activités dans la société. »  Faux, c’est le gouvernement qui décide de préserver ces droits, ou non.

« Je sais: l’idée d’un passeport vaccinal fait l’objet de débats sur les considérations éthiques. Et ces débats sont passionnants… en théorie. »  « L’éthique théorique », selon notre fasciste national.

« Les gens ont le droit de ne pas vouloir être vaccinés. Ils ont le droit d’être obscurantistes et égoïstes, aussi. »  Toujours associer « droit de refuser un vaccin » à « sales égoïstes ». C’est le plan. Mais les pires égoïstes sont ceux qui se font vacciner en PRÉTENDANT le faire pour les autres, pour le bien de la société.

« La société n’a pas à les accommoder à l’infini. »  On ne demande PAS d’être « accommodés », on demande le respect des droits fondamentaux, surtout en matière médicale.

« Est-ce que les tribunaux torpilleraient le passeport vaccinal? »   Oui, s’ils respectent la Constitution et les chartes des droits.

« La juge Chantal Massé a rappelé que «tous ont droit à la vie».  Les vaccins Covid ont fait à ce jour plus de 15,000 morts en Europe et plus de 6,000 aux USA. 

Voyez:

« La société n’a pas à récompenser l’égoïsme individuel. » Alors pourquoi le gouvernement s’apprête-t-il à récompenser (privilèges, dit le P.M. Legault) les vaccinés avec le passeport vaccinal?

« On pourrait interdire aux plus réticents l’accès aux cinémas, salles de spectacle, bars, gyms, ligues sportives, cégeps, universités, festivals et restaurants. »  Pourquoi pas interdire la naissance pendant qu’on y est? Il faut être gravement conditionné pour se faire injecter cette chose en échange de pouvoir aller au restaurant.  Nous nous en passerons avec plaisirs, nous les boycotterons en masse.

« Les réticents pourraient ainsi revendiquer leur droit à l’égoïsme… isolés dans leur divan de salon. »  Encore l’égoïsme. Nous pensons que les enragés du vaccin sont les pires égoïstes: ils ne pensent qu’à leur propre sécurité et projettent sur les autres leur peur de la mort.

Plusieurs personnalités populaires excitent l’intolérance. Voici ce journaliste et ex-ministre. Honte totale.

Et voici le résultat de cette propagande haineuse sur les esprits faibles:

« C’est gratuit. C’est accessible. »  La merde aussi est gratuite et accessible. C’est de la manipulation par peur et chantage. Dans TOUT le Québec, début août 2021, il y a environ 60 personnes hospitalisées pour le Covid, dont DIX-SEPT aux soins intensifs.

« Pour convaincre les récalcitrants, l’État a utilisé la carotte; cliniques mobiles de vaccination; on a même créé une loterie pour récompenser les vaccinés! »  Il applaudit cette loterie grotesque et répugnante. Quand une pandémie est réellement grave, on n’a PAS BESOIN de soudoyer les gens avec une loterie, on va par soi-même se faire vacciner.

Les conspirationnistes vont bien sûr y voir une preuve de dictature. Laissons-les délirer, ils se commanderont du poulet et ils feront des push-ups là où ils ne risquent pas de retarder le groupe : dans le confort de leur foyer. Ils pourront en sortir comme les autres, s’ils se font vacciner… comme les autres. »

Oui, « comme les autres. » Son délire ségrégationniste doublé d’un mépris agressif est abject, à vomir. Mais il a des directives à suivre qui viennent probablement de plus haut que le gouvernement.

Bonus: Elvis Gratton et les journalistes

Vidéo 1 Vidéo 2

JOSÉE LEGAULT

Voici en complément mon commentaire sur l’une des nombreuses chroniques tout aussi nauséabondes de Josée Legault. Comme d’autres, elle a perdu la tête avec cette pandémie, ou alors on lui a demandé.

Remarquez bien qu’ils tiennent tous les mêmes propos, les mêmes mots, le même narratif.

Chronique du 6 août 2021: « Le passeport vaccinal n’a rien de discriminatoire. »

« Le but du passeport est clair: permettre aux personnes vaccinées de vaquer à leur vie sans avoir à pâtir de l’irresponsabilité des non-vaccinés. »Quelqu’un pourrait-il m’expliquer comment les non-vaccinés font « pâtir » les vaccinés pendant qu’ils « vaquent à leur vie? J’attends. Merci.

« Devant la montée inquiétante de variants ultra contagieux, aucun argument rationnel contre une telle mesure ne tient la route. »Argument rationnel: il y a en ce moment, dans tout le Québec, environ 60 personnes à l’hôpital à cause du Covid, dont 17 aux soins intensifs. Alors où est la « 4e vague »? C’est une « montée » de CAS, pas de malades. De plus, on sait maintenant que les tests PCR ne sont pas fiables en ce domaine. 

« L’heure de la coercition est venue. »La coercition médicale bafoue les chartes des droits humains. Or, au Canada, la Charte des droits a préséance sur les lois, surtout quand celles-ci sont injustes.

« Les sondages montrent qu’une forte majorité des populations y est favorable. » Même s’ils sont véridiques, ça ne change rien aux droits fondamentaux en matière de santé.

« Comme le dit le P.M. Legault: «Oui, on va donner certains privilèges à ceux et celles qui ont accepté de faire l’effort. »Traiter la population comme des enfants. Un cadeau si tu fais un beau caca. Et les esprits faibles applaudissent.

« Les vaccins étant gratuits et accessibles, l’imposition d’un passeport vaccinal n’a rien de discriminatoire. » Énorme sophisme: la disponibilité des vaccins ne changent rien à la ségrégation que cause un passeport digital.

« C’est plutôt le refus du vaccin qui pose un danger aux sociétés. » Même les vaccinés peuvent TRANSMETTRE le virus. Ils peuvent aussi en être malades. PLEIN DE GENS L’IGNORENT, COMME EST-CE POSSIBLE?Donc même les vaccinés sont « un danger pour la société. »

« L’économie en a aussi grandement besoin. D’où l’appui des milieux d’affaires au passeport vaccinal. »Il semble plutôt que ce passeport va nuire aux commerces, que ce soit par le boycott qu’ils subiront, ou autrement.Expliquez-nous comment les commerces tireront bénéfice d’un passeport.

« La quasi-totalité des experts l’exige tout autant. »Tu veux dire ceux que la télévision choisit de nous montrer? Comme le Dr Marquis qui a affirmé à Tout le monde en parle du 23 mai 2021 que l’absence d’éclosion après la grande marche s’explique par « la chance qu’on a eue avec les vents dominants »? (Voir l’image plus haut).

« Seulement 77% des travailleurs de la santé sont vaccinés. Inacceptable et immoral. »
En effet un grand nombre d’infirmiers et de médecins refusent ce vaccin. Josée Legault est ignoble en jugeant de la « moralité » d’autrui. Pour qui tu te prends? La stratégie est claire: stigmatiser ceux qui ne veulent pas de ce vaccin dans leur corps, et leur faire PORTER L’ODIEUX de toute « remontée de la « pandémie » réelle ou inventée. Et ça fonctionne chez les esprits faibles qui ne comprennent pas ce que signifie la liberté.

 

Le Canada envoie des armes à l’Arabie Saoudite (Radio-Canada)

Le merveilleux canada envoie des armes à l’Arabie Saoudite, le pire et plus riche pays islamo-terroriste au monde.
Texte sur Radio-Canada

Trudeau veut réécrire l’Histoire du Canada pour rendre vrais ses mythes

(Journal de Québec, Blog des Spin Doctors, 21 août 2018)

Justin Trudeau veut mettre fin à doctrine des deux peuples fondateurs du Canada (francophones catholiques et anglo-saxons) et pour cela il réécrit l’Histoire.

Le Canada aurait donc été bâti par des vagues d’immigrants accueillis par les premières nations?
Cette seule phrase dépasse l’entendement.
Trudeau Justin contre blancs souches - frontières ouvertes copie copie copie
La réponse de l’historien Frédéric Bastien vaut d’être mentionnée :
« Les immigrants européens était en fait des colons, ce n’est pas la même chose et, deuxio cette « immigration » a été catastrophique pour les autochtones. Sauf que dans l’esprit de Trudeau le mot immigration peut être seulement positif, jamais négatif. Alors il réécrit l’histoire au détriment de ce qui est arrivé aux autochtones. »
 
Aussi, par son affirmation, Trudeau gomme le travail de colonisation et du défrichage impossible de cette contrée inhospitalière, par nos aïeux, et il efface la conquête et les rapports belliqueux entre les Canadiens français et l’occupant britannique.
 
Pour créer cet univers où le Canada n’a plus d’identité nationale, Trudeau veut réécrire l’histoire: les nations autochtones étaient là en premier, elles nous ont « accueillis », elles nous ont montré la voie pour bâtir une société forte, et tous ceux qui sont arrivés après sont égaux. Pas de chicanes et gare à ceux qui oseront poser des questions. »

Radio-Cadenas et le franglais: « le grand vide inside »

Toute l’horreur du « franglais » qui détruit le français et n’est utile qu’à l’anglais.
Que ce texte mentionné dans cet article soit finaliste n’est pas seulement une honte mais une agression contre notre nation.
Rappelons que Radio-Canada est une société d’État que nous finançons de notre poche.

« Y’a comme un vide inside depuis last summer.

Sometimes j’me demande si tu penses à moi, Between here and toé, Un train, un roadtrip, un highway, Between moé pis là-bas, J’réussis presque à m’faire à croire que j’t’attends pas… Y’a comme un frette inside depuis last Christmas, Où c’est qu’à va ma vie, j’tourne-tu en rond? Ton souffle hot qui frôle mes seins. Sometimes j’me dis que j’aurais besoin de toi »

Combien nous coûte l’immigration? La peau des fesses. Sans compter les coûts corollaires.

« Les immigrants sont un fardeau fiscal de 20 G$, selon l’Institut Fraser » dont 4 milliards$ au Québec. (RadioCanada)

Imaginez ce qu’on pourrait faire avec tous ces milliards pour régler des problèmes prioritaires au Québec.

« Le plan d’accueil des réfugiés syriens coûtera 1,2 milliard de dollars » (Radio-Canada) Le coût du musulmanisme au Canada.

Le document ajoute qu’une somme de 1,1 milliard de dollars devra être ajoutée pour les beoins des réfugiés d’ici 2021. Six ministères fédéraux seront financés pour déployer l’opération, dont celui de la Citoyenneté et de l’Immigration, qui recevra à lui seul 528,4 millions. 

Autre texte contenant plusieurs informations choquantes sur l’immigration au Canada et au Québec.

Sans compter les zillions$ des coûts corollaires de la non-intégration à l’emploi, à la culture, à la société.
EN AVONS-NOUS LES MOYENS? Pourquoi, dans l’intérêt de qui ou de quoi nos propres dirigeants nous imposent-ils ce fardeau?

« Ô Canada, nous allons t’avaler, t’imposer nos moeurs et religions.
De toute façon tu n’as jamais eu de réelle identité. »

.

 

 

Le Canada doit PROUVER en QUOI le Québec gagne à rester une province.

Stéphane Gobeil Source: http://www.journaldemontreal.com/2015/06/21/le-federalisme-poussiereux
québec n'égale pas le canada
.
Drapeau canada - main texte
.

DES COMPLOTS? PAS SÛR, MAIS DES FAITS

.
Quand on compare le statut de province à celui de pays, on doit constater que le Québec est menacé non par des forces obscures venues de l’extérieur, mais par ce statut de province qui laisse une autre nation décider pour nous.
.
Que le Canada ait la politique de ses intérêts, rien de plus normal, mais quand les intérêts canadiens entrent en collision avec ceux du Québec, le Canada décide. C’est comme ça. Il n’y a pas de complot.
.
Après avoir reproché à Philippe Couillard, Premier ministre du Québec, son fédéralisme béat, mon collègue de blogue voulait que les souverainistes s’y mettent eux-mêmes.Curieusement, pour soutenir son propos, Patrice multiplie les exemples qui démontrent que notre statut de province nous nuit, pour ensuite nous reprocher de mettre ce fait en lumière.
.

L’EXEMPLE DES CONTRATS MARITIMES: L’ARGENT DU QUÉBEC ENRICHIT LES AUTRES AU CANADA
.

« Ils (les souverainistes) citent pour preuves des décisions inéquitables, comme le fait que la marine canadienne ait ignoré le chantier maritime québecois Davie dans l’octroi de ses derniers contrats. »

Voici un exemple magnifique. Le gouvernement canadien lance le plus gigantesque appel d’offres de l’histoire (100 milliards de dollars dont le quart provient du Québec) et décide d’avance que seuls deux chantiers maritimes au Canada pourront obtenir des contrats.

Seulement trois chantiers sont capables de répondre. Un en Colombie-Britannique, un au Québec, l’autre en Nouvelle-Écosse. Pourquoi limiter l’octroi de contrats à seulement deux des trois chantiers ? C’est purement arbitraire, bien sûr. Il ne s’agissait pas de maximiser les deniers publics. Il s’agissait d’une bataille politique.

Le Québec était vaincu avant même de combattre. Les députés conservateurs du Québec, comme ceux du NPD, avaient décidé de plier lâchement et d’approuver d’avance la décision du fédéral.

Pendant ce temps, ceux de la Nouvelle-Écosse et de la Colombie-Britannique se battaient comme des lions. Les gouvernements provinciaux de ces provinces ont également jeté toutes leurs forces dans la bataille. Au Québec, à part le Bloc, c’était l’indifférence, comme si ça ne nous concernait pas.

Vidéo illustrée: « Le Québec paye, le Canada s’enrichit. »

Or, dans un Québec indépendant, les 20 milliards$ (la part du Québec) que nous payons pour les navires fédéraux, nous pourrons les investir chez nous, pour créer des emplois et de la richesse chez nous.

Comme province, le Québec est soumis à ce type de décision fédérale et DOIT PAYER. Comme pays, il ne le sera pas. Rien de victimaire là-dedans.

.
LES IMPÔTS

.

« Ils vont s’outrager que les impôts fédéraux des Québécois puissent servir à financer des ouvrages au Yukon, comme si les Yukonnais ne contribuaient pas d’une part semblable de leurs ressources à des travaux d’infrastructures fédéraux réalisés au Québec. »

Je ne me souviens pas d’avoir vu ou entendu un seul souverainiste faire référence au Yukon. Je me souviens très bien, par contre, avoir lu Denis Lebel (ministre fédéral au Québec) affirmer que le Québec était « dépendant » du Canada. Loin de le contredire, Philippe Couillard a renchéri.

Et à propos, savais-tu que le gouvernement fédéral dépense cinq fois plus – per capita – au Yukon qu’au Québec (avec l’argent du Québec) ?

Et pourtant, si un ministre fédéral s’avisait d’écrire à ses concitoyens du Yukon pour déplorer qu’ils soient si dépendants d’Ottawa, ce ministre devrait démissionner sur le champ. Le problème, ici, ce n’est pas que le Québec soit victime ou non. Le problème, c’est la mentalité provincialiste de ratatinement des élus fédéralistes du Québec, ce que tu appelles avec beaucoup de justesse le « fédéralisme béat ».

.

ÉCONOMIE FÉDÉRALE: LE QUÉBEC EST TOUJOURS PERDANT

« Ils prétendent que le Québec est saigné économiquement par le Canada. À les entendre, le Canada est une sorte de goulag, même si c’est la fédération la plus décentralisée au monde et que le Québec dispose de pouvoirs qui feraient pâlir d’envie les Catalans et les Écossais. »

Patrice recycle la rhétorique de Stéphane Dion voulant que le Canada soit « la fédération la plus décentralisée du monde ».

Or, selon la Constitution canadienne, les provinces ont le pouvoir exclusif de légiférer dans les domaines sociaux, comme la santé, l’éducation, etc. Ça, c’est la théorie. Dans la pratique, le gouvernement fédéral intervient dans absolument tous les pouvoirs en utilisant massivement le pouvoir de dépenser qu’il s’est lui-même octroyé avec NOTRE argent..

Vidéo illustrée: « Voici les preuves que l’indépendance du Québec sera payante ».

La question est de savoir si nous devrions laisser le gouvernement d’une autre nation décider pour nous. Autrefois, les fédéralistes québécois répondaient qu’il fallait demeurer dans le Canada, mais en renouvelant le fédéralisme canadien pour que le Québec ait davantage de pouvoir. Les fédéralistes québécois ont perdu toutes leurs batailles pour réformer le Canada. Toutes !

Tu voudrais que les souverainistes passent sous silence toutes les décisions prises à Ottawa qui vont à l’encontre de nos intérêts et de nos aspirations et toutes ces motions unanimes de l’Assemblée nationale ignorées par Ottawa? Non merci.

.

EXTERMINATION DE LA CULTURE FRANÇAISE FONDATRICE DU CANADA

« Pour les souverainistes, le Canada menace la culture québécoise, à commencer par la langue. L’affirmation est pour le moins contestable. La première menace réelle à la langue française, c’est nous-mêmes. Nous la parlons mal, nous l’enseignons mal et nous avons sabré dans les services de francisation des immigrants. En outre, l’un des principaux outils de promotion de la langue française est une société fédérale, Radio-Canada. À moins de vouloir couper les signaux télé et internet et interdire la vente des jeux vidéo, les souverainistes auront peu d’effet sur la réalité continentale qui fait du Québec une île francophone dans un océan anglophone. »

Cher Patrice, ce n’est pas le Canada qui menace la langue française, c’est la force de l’anglais. Là-dessus, on est d’accord.

Mais crois-tu sérieusement que le français se porte mieux du fait que le Québec soit une province du Canada, plutôt qu’un pays indépendant et francophone ?

Le Canada se porte à la défense de la minorité anglophone au Québec, comme si elle était menacée, est un fait indéniable. Le Québec traite infiniment mieux sa minorité linguistique que le Canada ne le fait envers les francophones hors Québec est une autre évidence. Le gouvernement fédéral ne respecte pas sa propre politique sur le bilinguisme officiel.

.

Anglos très bien traités au Québec (Richard BAIN) ENGLISHAnglos Comment reconnaître un anglo montréalais ENGLISH

Anglos très bien traités au Québec (Richard BAIN)

.
Luttes incessantes du Canada fédéral pour éliminer la nation francophone (ils ont déjà réussi avec les autochtones):

CANADA LUTTE CONTRE FRANCOS

.

Le « bilinguisme canadien » n’est qu’une façade, de la poudre aux yeux des Québécois francophones. Comme le dit Gilles Duceppe, il y a deux langues officielles à Ottawa : l’anglais et la traduction simultanée.

Il n’y a pas de rhétorique victimaire ici mais un simple constat. La seule et unique façon d’assurer sur la longue durée l’épanouissement du français consiste à faire du Québec un pays, un pays francophone.

.

RADIO-CANADA N’EST PAS UN « CADEAU » DU FÉDÉRAL AU QUÉBEC

.

Tu fais grand cas du fait que Radio-Canada soit une société fédérale, comme si le Canada nous avait fait un cadeau ! Elle est un outil devant favoriser « l’unité canadienne », c’est écrit dans la loi. C’est ce qui explique la surabondance de reportages qui nous proviennent du Manitoba, de la Saskatchewan ou de Windsor, Ontario. C’est « cute », mais qu’est-ce qu’on en a à foutre du dernier fait divers survenu à Régina ? Je ne te parle même pas des compressions successives de tous les gouvernements, ni des longues émissions pour couvrir les péripéties de la famille royale britannique. Avec mon argent!

Radio-Canada est aussi un outil de promotion de la langue française. Mais comment la nation québécoise peut-elle accepter béatement que ce vecteur de sa culture soit contrôlé depuis Ottawa, par des gens qui idolâtrent un clown comme Don Cherry sur les ondes d’une télévision publique?

Dans un Québec indépendant, notre diffuseur public constituera aussi un outil de promotion de la langue française et de la culture québécoise. En prime, nous serons débarrassés des absurdités liées à l’obligation de promouvoir l’unité canadienne ou la famille royale britannique. Au lieu de payer pour des antennes au Manitoba, nous pourrons réinvestir dans les salles de nouvelles de nos régions.

.
L’HISTOIRE NIÉE OU MANIPULÉE
.

« Les souverainistes ont fait une habitude de la lecture partiale de l’histoire. Ils réfèrent inlassablement à la répression des Patriotes et au Rapport Durham qui l’a suivie et qui préconisait l’assimilation des Canadiens français. Ces faits douloureux sont incontestables. Or, la France s’est totalement désintéressée du Québec pendant plus d’un siècle. Il serait correct de dire qu’à une époque où les minorités n’étaient promises qu’à l’assimilation, les Anglais n’ont pas été pires tourmenteurs que ne l’ont été les Français en d’autres contrées. Les douleurs de la décolonisation française nous en fournissent un indice. »

Ce long laïus est parfaitement ridicule. Tu nous parles d’une lecture partiale de l’histoire, ce que jamais René Lévesque n’a fait. Ni Parizeau, ni Duceppe, ni même Péladeau. Au Québec, l’histoire est largement occultée, diluée, écartée. Quant à dépeindre les Anglais « comme de vils persécuteurs », là encore tu caricatures. Comment imaginer que Parizeau, un homme qui s’enorgueillissait de son accent et des ses airs britanniques, puissent décrire les Anglais « comme de vils persécuteurs » ?

Dans ta démonstration, tu nous dis en quelque sorte qu’à l’époque coloniale, les Français ont agi aussi durement que les Anglais.

.
Ce ne sont pas les Français qui ont brûlé les fermes de nos ancêtres, pendu Louis Riel et massacré les Métis au Manitoba, exécuté les patriotes à Montréal, persécuté et exilé les Acadiens, et presqu’exterminé les autochtones. Ce ne sont pas les Français qui ont interdit les écoles françaises en Ontario.

Tu voudrais que les souverainistes fassent l’impasse sur les pages sombres de notre histoire. Ce que tu as écris en ouverture, que je reproduis ici, je l’ai moi-même écris, sous une forme ou sous une autre, des dizaines de fois :

« Le Québec est une sorte de miracle de l’histoire politique. Notre peuple a su par-delà les ans et les événements faire échec à la loi du nombre pendant des siècles pour bâtir en terre d’Amérique une société francophone qui compte parmi les plus prospères. Il n’y a pas beaucoup d’équivalents d’une telle opiniâtreté dans le monde. »

Sur cette question, le plaidoyer pour l’indépendance s’impose encore. Actuellement, l’enseignement adéquat de l’histoire est évacué à cause de la peure qu’il soit instrumentalisé par les fédéralistes ou les souverainistes. Dans un Québec indépendant, nous serons libérés de ces craintes et nous pourrons enseigner avec fierté à nos enfants l’histoire de ce miracle québécois.

 .

LES SOUVERAINISTES NE JOUENT PAS LES VICTIMES EN RÉVÉLANT LES FAITS

« Si les souverainistes voulaient rallier plus largement les Québécois, ils devraient purger leur discours de cette logique victimaire qui est l’assise principale de leur rhétorique et qui ne correspond pas à la réalité du Québec. Les Québécois ne se conçoivent pas comme des victimes. »

Cette assertion est tout simplement fausse. Le discours de Péladeau en serait un de victime ? Et celui de Gilles Duceppe, le chef de l’autre grand parti souverainiste, serait victimaire ?

J’ai dû manquer un épisode. Le discours souverainiste, au contraire, est jonché de « nous sommes capables », de « Québec gagnant », de « imaginer un Québec souverain », de « la souveraineté, c’est payant ».

.

LA PARTITION, VIEIL ARGUMENT DE PEUR ET FAUX

« Les souverainistes devraient répondre à quelques questions embarrassantes. Par exemple : si leur projet implique la divisibilité du territoire canadien au nom de quel principe juridique devrait-il impliquer l’intégralité du territoire québécois, surtout lorsqu’on considère que les Premières Nations ont des revendications sur la majeure partie de ce territoire? »

Voici la politique du pire, encore une fois inspiré de Stéphane Dion, dont le père, un grand intellectuel, écrivait que le peuple québécois avait l’art de secréter ses propres bourreaux. Cette question, régulièrement soulevée par les fédéralistes, constitue l’argument de peur par excellence jeté à la figure des Québécois.

Les souverainistes ont répondu à cette question depuis longtemps, avec des études poussées. Voici un extrait du sommaire de l’une d’elle, effectuée par Henri Brun, d’abord pour la Commission d’étude des questions afférentes à l’accession du Québec à la souveraineté (à l’époque de Bourassa, en 1991) et mise à jour en 2001:

« Pour ce qui est du territoire terrestre, sa conclusion est que le Québec accéderait à la souveraineté avec tout son territoire. Aucun argument de droit international ou de droit constitutionnel ne permettrait de soutenir sérieusement que le Canada aurait le droit de retenir dans le Canada certaines parties du territoire du Québec.

En ce qui regarde le territoire maritime, en vertu du droit constitutionnel canadien, aucun espace de cette nature ne fait partie de son territoire. L’étude démontre que l’accession à la souveraineté aurait plutôt pour effet, par application du droit international, d’accroître le territoire du Québec d’une mer territoriale de douze milles marins au large des côtes du golfe Saint-Laurent, des baies d’Hudson, James et d’Ungava et du détroit d’Hudson. »

En ce moment, comme province, le Québec n’est pas maître de larges parties de son territoire. C’est le cas du Saint-Laurent, par exemple, sous compétence fédérale. Même chose pour la construction d’un oléoduc qui pourrait traverser des centaines de nos rivières contre la volonté des Québecois.

Loin de nous faire perdre du territoire, l’indépendance nous permettra d’acquérir une compétence maritime qui nous échappe actuellement et de redevenir maître sur notre propre territoire terrestre.

Si cette question est embarrassante, c’est pour les fédéralistes québécois qui utilisent aussi légèrement un argument partitionniste responsable de tant de conflits dans l’histoire du monde.

.

LA CONSTITUTION CANADIENNE EST ILLÉGITIME

« Pour les souverainistes, le rapatriement unilatéral de la constitution en 1982 et le refus du Canada de reconnaître constitutionnellement la spécificité du Québec sont des affronts innommables. C’est un Vice caché de la maison canadienne. Qu’attendent alors les souverainistes pour mettre au défi les leaders fédéralistes d’exiger réparation? »

Québec Canada POIGNARD - histoire

La Constitution d’un pays ne serait que symbolique ? Elle est pourtant la mère de toutes les lois. Tu voudrais que les souverainistes mettent au défi les leaders fédéralistes d’exiger réparation, alors que nous savons tous que c’est impossible. « Le fruit n’est pas mûr », tu te souviens ? Depuis 1982 qu’on attend qu’il mûrisse, le fruit. Depuis le temps, il a sûrement pourri sur l’arbre!

La réalité est qu’il n’y plus que deux options possibles pour les Québécois : le fédéralisme canadien tel qu’il est ou l’indépendance. Pourquoi, dans ces circonstances, les souverainistes devraient-ils faire semblant ? La seule possibilité de changement en profondeur pour le Québec, c’est l’indépendance.

« Pour les souverainistes enfin, le seul fait que le Québec soit une nation appelle le pays par voie de conséquence, comme si c’était une vision rabougrie de son destin que de concevoir l’avenir en association avec d’autres nations. L’affirmation me semble pour le moins fragile, le concept d’État-nation semblant s’empoussiérer à l’heure, par exemple, où l’Europe se fédère. »

(M.À.J.: Avec le Brexit, l’Europe tend plutôt à se dé-fédérer).

Ce qui est une vision rabougrie, c’est d’accepter le statut de province du Canada. Tu parles de concevoir « l’avenir en association avec d’autres nations. » Est-ce à dire que tu conçois le Canada comme une association entre nations? Parce que si c’est le cas, il faudrait que tu m’expliques pourquoi le Canada n’est même pas capable de reconnaître le Québec comme « société distincte » dans sa Constitution.

.

LE NATIONALISME CANADIEN EST VERTUEUX, MAIS PAS CELUI DU QUÉBEC?

Il faudra un jour qu’on nous explique pourquoi la souveraineté du Canada serait si importante, pertinente et actuelle, alors que la souveraineté du Québec serait l’affaire d’un autre siècle. Si les pays souverains n’existent plus en 2015, il faudrait que quelqu’un nous prévienne…On a manqué un épisode de l’histoire du monde.

Le discours souverainiste affirme haut et fort que l’indépendance est synonyme d’ouverture sur le monde. Comme province, les relations du Québec avec les autres nations sont par définition limitées, « rabougries ».

Comme pays, le Québec pourra se déployer, multiplier et approfondir ses relations et ses associations avec toutes les nations de la planète, y compris avec la nation canadienne, d’ailleurs.

Ce serait intéressant que les fédéralistes en fassent autant, qu’ils nous expliquent en quoi il est avantageux pour le Québec de demeurer une province du Canada. Je comprends qu’il y a là un redoutable défi. Mais ce serait déjà mieux que de nous servir sans cesse les mêmes arguments poussiéreux qu’on entend depuis des décennies.

.

Si vous croyez encore que le Canada est le « meilleur pays ».

Si vous avalez encore la propagande voulant que le Canada soit le meilleur pays.

Regardez au moins comment il traite ses propres citoyens.
Voici des faits.

Source: http://canadalibre.ca/divers/le-canada-des-anglos-cest/

Drapeau canada - main texte

Je me souviens que (I fucking remember)

Il n’y avait 0% d’angais au Canada (la Nouvelle-France) quand celle-ci a été conquise par la violence par l’Angleterre.
Maintenant ils sont 75 %.

Les grandes lignes de ce nettoyage ethnique à la Kenedian sont :

(Ordre approximativement chronologique, mais plusieurs de ces oppressions continuent aujourd’hui)

– oppression, viols, vols et déportation des Acadiens

– incendies et saccages contre les civils francophones fondateurs, dans la vallée du St-Laurent

– génocide des autochtones

– enfermer les autochtones survivants dans des camps de concentrations (réserves)

– non-respect systématique de tous les traités avec les premières nations

– internement des enfants autochtones dans des institutions d’assimilation forcée

– massacres et répression des Métis,
–  pendaison de Louis Riel

– déni de démocratie et de droits politiques
– répression militaire des Patriotes suivi de pendaisons, déportations et imposition du « Canada-Uni » en 1840

– un siècle d’apartheid anti-francophone (ethnocide, voir Rapport Durham) partout au Canada.

– vol de notre nom, de notre hymne national et de nos symboles nationaux
(Le Ô Canada a été composé par Calixa Lavallée pour les Canadiens français. Le fédéral l’a volé et a ajouté des paroles anglaises aux paroles françaises).

– rabaissement des Canadiens au statut de nègres-blancs (Voir Pierre Vallières, « Nègres blancs d’Amérique »)

– « No black, jews or dog allowed »  et  « No jew is too many »

– Loyal Orange Association of Canada
–  KKK Kanada (Klu klux klan)

– exil permanent de plus de la moitié de notre peuple pour survivre

– imposition des fédérations sans l’appui des peuples (1867, 1982)

– terrorisme d’état pratiqué par la GRC qui mettait des bombes à Montréal et faisait passer ça pour le FLQ

– emprisonnement arbitraire et sans accusation de centaines de citoyens sous la loi des mesures de guerre de 1970 par Trudeau

– imposition d’une constitution conçue expressément pour empêcher notre peuple de protéger sa langue et sa culture

– mensonges, manipulation des ethnies et non respects des lois lors de nos référendums

– prétention de détenir le droit de décider si notre peuple a le droit ou non de disposer de lui-même

– racisme anti-canadiens-français toléré et encouragé dans tous les médias anglos

ETC.
La LISTE SERAIT ENCORE LONGUE.

Le Canada est non seulement une création artificielle mais parmi les plus oppressives.

65% des Quiébécois s’identifient d’abord comme « Québécois », pas comme « Canadiens ».

.

Québec: déclaration d’indépendance à l’ONU

(FRAN – ENGLISH) Jacques Parizeau au sujet/about fascisme.

Parizeau Jacques pas fasciste (prison)

Économie du Québec comparée avec d’autres pays

TABLEAU IMPORTANT. Surtout pour ceux (comme les fédérastes canadiens0 qui osent comparer le Québec avec la Grèce (sauf tout le respect pour mes amis de la Grèce).