Archives des étiquettes : Charte

Islam: message à nos compatriotes Québécois

Vous devez comprendre que nous sommes en train de faire un débat CRUCIAL ET NÉCESSAIRE.
À d’autres endroits dans le monde, le débat n’a pas eu lieu et aujourd’hui ils le regrettent amèrement.
En sous-estimant le danger de l’islam et de l’immigration sur notre nation et nos collectivités, nous commettrions une erreur fatale.
Ne soyez pas naïfs comme les « inclusifs » et les relativistes culturels!
Nous avons beau être « ouverts et tolérants », cela ne nous garantit PAS « l’ouverture et la tolérance » des autres cultures!
Au contraire, ces QUALITÉS que nous avons nous rendent très VULNÉRABLES face aux requins et aux intégristes.
Bien sûr qu’il y a des tas de musulmans « gentils » MAIS l’islam reste un système politico-religieux sectaire totalitaire dont le but AVOUÉ et de « soumettre le monde ».
Réveillez ça presse.
Nous avons cette chance au Québec, grâce au gouvernement du PQ, de faire le débat pendant qu’il est encore temps, du moins j’espère.
Nous nous en féliciterons dans quelques années.
Nous n’allons pas attendre d’être exterminés avant d’agir, nous avons une vision pour l’AVENIR et nous prenons nos responsabilités citoyennes.
Acceptez la réalité et agissez en conséquence avec fermeté: les Québécois n’en ont pas « l’habitude » mais le temps est venu.
Affirmation ou disparition.
Debout et fiers.

Lettre à Justin Trudeau, Philippe Couillard et Amir Khadir (Charte de la laïcité)

Lettre ouverte au Cheikh Justin, au Hadj Couillard et à l’Émir Khadir  (LIEN)

Publication: 11/09/2013 12:09

Les voici les professionnels du prêt-à-porter moral qui gesticulent. Je les vois à la télé, dans les journaux, sur la toile, partout, emmitouflés de vertu, ces opportunistes, ces chasseurs du vote immigré, ces vierges offusquées… ils jacassent.

Il faut bien que j’entre dans l’arène, sorte mes griffes, assène des coups de gueule et leur demande de se taire.

Que Cheikh* Justin se taise, ce candide à la frimousse de séraphin, au regard céruléen, qui, pour quelques voix, n’hésite pas à s’engouffrer dans une mosquée à Calgary, à s’accoutrer d’un ridicule qamis et à balbutier quelques sourates.

Que Hadj** Couillard, chef du Parti libéral québécois, conseiller du prince Abdullah d’Arabie saoudite et défenseur de la culture wahhabite, se taise.

Que Cheikha*** Françoise David et l’Émir Khadir se taisent ! Au lieu de dénoncer des préceptes religieux misogynes, ils s’attaquent aux mesures laïques qui protègent la femme.

Que les ikhwa**** Sylvain Mallette, Omar Aktouf et consorts, ces intellos, ces profs et autres hâbleurs qui, par naïveté, par peur ou par connivence, sont prêts à troquer les principes québécois et universels contre je ne sais quelles hasardeuses valeurs, se taisent.

Mais que savent-ils de la terreur qu’engendre la violence religieuse ? Que savent-ils du péril islamiste ? Ont-ils entendu parler de ces filles voilées de force, de ces femmes lapidées, éventrées, brûlées à l’acide, de ces médecins, journalistes, artistes et écrivains assassinés ?

Oui, messieurs les marchands d’angélisme, vous êtes irresponsables.

Foin de vos accommodements «raisonnables» ! Foin de votre laïcité «ouverte»!

Votre ouverture faussement raisonnable sépare au lieu de rassembler. Vous créez des îlots d’exclusion, car enfin, qu’avez-vous contre la laïcité, cette idée noble et généreuse qui nous vient des Lumières ?

C’est la laïcité, seulement la laïcité, qui protégera les religieux, les non-croyants et le Québec. L’égalité entre les hommes et les femmes n’est pas négociable, elle doit primer sur la liberté religieuse, n’en déplaise aux fanatiques de tout acabit.

Vous semblez ignorer qu’en Occident les soldats d’Allah sont en mission. Ils ne sont pas en paix avec eux-mêmes car l’environnement immédiat, non islamique, les agresse tous les jours. Pour régler leurs conflits intérieurs, deux solutions s’offrent à eux : islamiser l’Occident ou moderniser l’islam (pour la Belle Province : québéciser l’islam ou islamiser le Québec). Mais l’islam étant la Parole révélée, les soldats d’Allah ne peuvent pas y toucher. Ils sont donc obligés d’opter pour l’islamisation de l’Occident. Exiger la viande halal dans les cantines et les garderies, faire consulter son épouse par un médecin-femme, exiger la ségrégation des sexes dans les piscines, etc., etc.

Savez-vous que pour les soldats d’Allah le monde est divisé en deux : la maison de la soumission (dar el islam), autrement dit, les terres islamisées, et la maison de la guerre (dar el harb), les terres qui restent à islamiser ? L’Occident appartient à la seconde catégorie et le Québec est une terre à conquérir.

Ceux qui pensent que l’islamisme peut être bienveillant, qu’il est soluble dans la modernité, se trompent d’analyse. L’islamisme n’est pas une maladie bénigne, mais une lèpre qui ronge nos sociétés. L’islamisme, c’est le fascisme vert, il vise à dominer, à avilir l’être humain.

Je m’élève encore une fois contre la lâcheté et l’angélisme de notre élite bien-pensante et réitère avec vigueur mon appui à la Charte des valeurs québécoises qui, répétons-le, sont des valeurs universelles.

À Rome, les étrangers devaient faire comme les Romains. Au Québec, on doit faire comme les Québécois. L’État chez lui ; la mosquée, l’église et la synagogue chez elles, comme aurait dit Victor Hugo. La religion doit rester dans la sphère privée. L’espace public doit être neutre.

Cheikh Justin, Hadj Couillard et Cheikha Françoise, vous avez, hélas, la mémoire bien courte. Il n’y a pas si longtemps, vos parents éclairés renvoyaient les curés à leurs églises. Aujourd’hui, vous vous agenouillez devant les islamistes qui grignotent insidieusement notre espace public.

 

Les voici les professionnels du prêt-à-porter moral qui gesticulent. Je les vois à la télé, dans les journaux, sur la toile, partout, emmitouflés de vertu, ces opportunistes, ces chasseurs du vote immigré, ces vierges offusquées… ils jacassent.

Il faut bien que j’entre dans l’arène, sorte mes griffes, assène des coups de gueule et leur demande de se taire.

Que Cheikh* Justin se taise, ce candide à la frimousse de séraphin, au regard céruléen, qui, pour quelques voix, n’hésite pas à s’engouffrer dans une mosquée à Calgary, à s’accoutrer d’un ridicule qamis et à balbutier quelques sourates.

Que Hadj** Couillard, chef du Parti libéral québécois, conseiller du prince Abdullah d’Arabie saoudite et défenseur de la culture wahhabite, se taise.

Que Cheikha*** Françoise David et l’Émir Khadir se taisent ! Au lieu de dénoncer des préceptes religieux misogynes, ils s’attaquent aux mesures laïques qui protègent la femme.

Que les ikhwa**** Sylvain Mallette, Omar Aktouf et consorts, ces intellos, ces profs et autres hâbleurs qui, par naïveté, par peur ou par connivence, sont prêts à troquer les principes québécois et universels contre je ne sais quelles hasardeuses valeurs, se taisent.

Mais que savent-ils de la terreur qu’engendre la violence religieuse ? Que savent-ils du péril islamiste ? Ont-ils entendu parler de ces filles voilées de force, de ces femmes lapidées, éventrées, brûlées à l’acide, de ces médecins, journalistes, artistes et écrivains assassinés ?

Oui, messieurs les marchands d’angélisme, vous êtes irresponsables.

Foin de vos accommodements «raisonnables» ! Foin de votre laïcité «ouverte»!

Votre ouverture faussement raisonnable sépare au lieu de rassembler. Vous créez des îlots d’exclusion, car enfin, qu’avez-vous contre la laïcité, cette idée noble et généreuse qui nous vient des Lumières ?

C’est la laïcité, seulement la laïcité, qui protégera les religieux, les non-croyants et le Québec. L’égalité entre les hommes et les femmes n’est pas négociable, elle doit primer sur la liberté religieuse, n’en déplaise aux fanatiques de tout acabit.

Vous semblez ignorer qu’en Occident les soldats d’Allah sont en mission. Ils ne sont pas en paix avec eux-mêmes car l’environnement immédiat, non islamique, les agresse tous les jours. Pour régler leurs conflits intérieurs, deux solutions s’offrent à eux : islamiser l’Occident ou moderniser l’islam (pour la Belle Province : québéciser l’islam ou islamiser le Québec). Mais l’islam étant la Parole révélée, les soldats d’Allah ne peuvent pas y toucher. Ils sont donc obligés d’opter pour l’islamisation de l’Occident. Exiger la viande halal dans les cantines et les garderies, faire consulter son épouse par un médecin-femme, exiger la ségrégation des sexes dans les piscines, etc., etc.

Savez-vous que pour les soldats d’Allah le monde est divisé en deux : la maison de la soumission (dar el islam), autrement dit, les terres islamisées, et la maison de la guerre (dar el harb), les terres qui restent à islamiser ? L’Occident appartient à la seconde catégorie et le Québec est une terre à conquérir.

Ceux qui pensent que l’islamisme peut être bienveillant, qu’il est soluble dans la modernité, se trompent d’analyse. L’islamisme n’est pas une maladie bénigne, mais une lèpre qui ronge nos sociétés. L’islamisme, c’est le fascisme vert, il vise à dominer, à avilir l’être humain.

Je m’élève encore une fois contre la lâcheté et l’angélisme de notre élite bien-pensante et réitère avec vigueur mon appui à la Charte des valeurs québécoises qui, répétons-le, sont des valeurs universelles.

À Rome, les étrangers devaient faire comme les Romains. Au Québec, on doit faire comme les Québécois. L’État chez lui ; la mosquée, l’église et la synagogue chez elles, comme aurait dit Victor Hugo. La religion doit rester dans la sphère privée. L’espace public doit être neutre.

Cheikh Justin, Hadj Couillard et Cheikha Françoise, vous avez, hélas, la mémoire bien courte. Il n’y a pas si longtemps, vos parents éclairés renvoyaient les curés à leurs églises. Aujourd’hui, vous vous agenouillez devant les islamistes qui grignotent insidieusement notre espace public.

Voile et islam – Message urgent à tous les Québécois

Témoignage qui INTERPELLE TOUS LES QUÉBÉCOIS .
Un témoignage indigné sur le voile, de Mme Fawzia Zaghbouni, Tunisienne arrivée au Québec en 2008.

« Figurez-vous que cela fut un énorme choc pour moi, lorsqu’arrivée au Québec en 2008, j’ai croisé dès ma première journée beaucoup plus de femmes voilées que j’en croisait en Tunisie, pays musulman.

J’ai été trop déprimée de penser avoir échappé à cette société d’hommes égoïstes et de femmes hypocrites, en choisissant le pays de la dignité et des droits de la femme! Et voilà que je les retrouve en puissance ici, bénéficiant de tous les avantages et tous les droits!

S’affichant partout avec leur camouflage qui n’exprime que le vil déni et le radical mépris des valeurs de la société Québécoise et de l’être humain en général.


Moi en tant que Tunisienne de parents musulmans, ayant vécu parmi eux et les connaissant mieux que quiconque, j’étais incapable de garder mon calme et de tolérer le fait qu’ils viennent jusqu’ici pour nous narguer avec leurs valeurs dégradantes et humiliantes, totalement à l’opposé des nôtres!


Dans un pays où la femme marche la tête haute et l’homme à ses côtés lui tenant la main avec fierté!

Je me demandais comment vous, qui vous êtes battu durement, qui avez sacrifié tellement de choses et versé votre sang pour vous libérer de l’obscurantisme et esclavagisme des religions!

Comment étiez-vous capables de tolérer un tel mépris!


Et jusqu’à ce jour je m’étonne encore, de voir un grand pourcentage de Québécois les laisser piétiner librement ce que le monde entier vous envie! »