Archives des étiquettes : conquête

L’identité usurpée au Québec pour donner vie artificiellement au Canada.

Article original

« Une identité volée.

Si vous êtes un Québécois attaché à des symboles tels que la feuille d’érable, le castor, le nom « Canada » et l’hymne « Ô Canada »,  c’est un peu normal, car ce sont TOUS des symboles qui NOUS représentaient avant que les britanniques du Canada ne se les approprient.

Le nom Canada nous vient de Jacques Cartier, et servait à désigner alors le territoire du Québec. Le Ô Canada est une composition patriotique Canadienne-française des Québécois Basil Routhier et Calixa Lavallée, et servait à l’origine pour la Saint-Jean Baptiste, alors fête des Canadiens français (Québécois). La feuille d’érable et le castor étaient aussi à l’origine nos emblèmes à nous les Québécois. Même notre équipe de hockey « les Canadiens » a été nommée ainsi en 1909 en raison de notre identité d’alors. Les couleurs de l’équipe rappelait le drapeau tricolore français et identifiait l’équipe comme une équipe canadienne-française.

Québec Canada POIGNARD - histoire

Tous ces symboles, d’abord détestés par les anglo-saxons qui peuplent le Canada, ont tous été récupérés par eux au cours du 20e siècle. Le but qu’ils visaient en s’appropriant ainsi notre identité et nos symboles était de créer leur Canada. Ils ont misé sur l’attachement à nos vieux symboles pour nous donner l’impression que nous avions toujours notre pays!

C’est depuis ce temps que les fédéralistes nous parlent de la beauté du Canada. Mais ne soyons pas dupes! Le Canada actuel n’est nul autre que le « British North America » qui a été renommé en nous subtilisant notre identité d’origine. Si le Québec avait conservé son nom de « Canada » et que le reste du Canada s’appelait le « British North America », pas certain que que nous en ferions encore partie!

Voilà aussi pourquoi notre peuple a changé sa dénomination pour « Québécois » au lieu de « Canadiens français » au début des années soixante.

Les fédéralistes utilisent donc depuis, l’attachement à notre nom originel pour nous convaincre de continuer à faire partie de LEUR pays. Et ils ont réussi assez bien en y combinant la peur et la tricherie pour nous vaincre une deuxième et une troisième fois, d’abord par la conquête de 1763, et lors des deux référendums sur la souveraineté.

Cette subtilisation de notre identité est selon moi la seule raison de l’attachement de plusieurs Québécois au Canada. Ils sont tout simplement restés attachés à ces symboles usurpés.

Mais les Québécois forment depuis toujours un peuple. Un jour, il se lèvera et deviendra assez lucide pour comprendre que le développement d’une nation se fait par sa souveraineté, par le contrôle de ses richesses. Quand pourrons-nous décider de ce qui est bon pour NOUS? Quand cesserons-nous d’êtres assujettis à la monarchie britannique et aux intérêts d’un autre peuple? Il est difficile pour un peuple qui vit en conquis depuis si longtemps à vivre sous le contrôle d’un autre peuple de s’affranchir complètement. Mais j’ai espoir. »

Publicités

Si vous croyez encore que le Canada est le « meilleur pays ».

Si vous avalez encore la propagande voulant que le Canada soit le meilleur pays.

Regardez au moins comment il traite ses propres citoyens.
Voici des faits.

Source: http://canadalibre.ca/divers/le-canada-des-anglos-cest/

Drapeau canada - main texte

Je me souviens que (I fucking remember)

Il n’y avait 0% d’angais au Canada (la Nouvelle-France) quand celle-ci a été conquise par la violence par l’Angleterre.
Maintenant ils sont 75 %.

Les grandes lignes de ce nettoyage ethnique à la Kenedian sont :

(Ordre approximativement chronologique, mais plusieurs de ces oppressions continuent aujourd’hui)

– oppression, viols, vols et déportation des Acadiens

– incendies et saccages contre les civils francophones fondateurs, dans la vallée du St-Laurent

– génocide des autochtones

– enfermer les autochtones survivants dans des camps de concentrations (réserves)

– non-respect systématique de tous les traités avec les premières nations

– internement des enfants autochtones dans des institutions d’assimilation forcée

– massacres et répression des Métis,
–  pendaison de Louis Riel

– déni de démocratie et de droits politiques
– répression militaire des Patriotes suivi de pendaisons, déportations et imposition du « Canada-Uni » en 1840

– un siècle d’apartheid anti-francophone (ethnocide, voir Rapport Durham) partout au Canada.

– vol de notre nom, de notre hymne national et de nos symboles nationaux
(Le Ô Canada a été composé par Calixa Lavallée pour les Canadiens français. Le fédéral l’a volé et a ajouté des paroles anglaises aux paroles françaises).

– rabaissement des Canadiens au statut de nègres-blancs (Voir Pierre Vallières, « Nègres blancs d’Amérique »)

– « No black, jews or dog allowed »  et  « No jew is too many »

– Loyal Orange Association of Canada
–  KKK Kanada (Klu klux klan)

– exil permanent de plus de la moitié de notre peuple pour survivre

– imposition des fédérations sans l’appui des peuples (1867, 1982)

– terrorisme d’état pratiqué par la GRC qui mettait des bombes à Montréal et faisait passer ça pour le FLQ

– emprisonnement arbitraire et sans accusation de centaines de citoyens sous la loi des mesures de guerre de 1970 par Trudeau

– imposition d’une constitution conçue expressément pour empêcher notre peuple de protéger sa langue et sa culture

– mensonges, manipulation des ethnies et non respects des lois lors de nos référendums

– prétention de détenir le droit de décider si notre peuple a le droit ou non de disposer de lui-même

– racisme anti-canadiens-français toléré et encouragé dans tous les médias anglos

ETC.
La LISTE SERAIT ENCORE LONGUE.

Le Canada est non seulement une création artificielle mais parmi les plus oppressives.

65% des Quiébécois s’identifient d’abord comme « Québécois », pas comme « Canadiens ».

.