Archives des étiquettes : immigration

(FRAN-English) Migrants: le Dalaï Lama craint que l’Europe devienne “musulmane ou africaine”

Le Dalaï-Lama en entrevue à la BBC.
« Chaque pays a sa propre culture, sa propre langue, son propre mode de vie, et il est mieux pour chacun de vivre dans son propre pays. C’est mon opinion. »
Original source on BBC  

Dalai-Lama migrations BBC

Sur le même sujet: Pour le Dalaï Lama, il y a trop de migrants en Europe

 

Publicités

On veut expulser les Québécois de chez eux (symboliquement ou réellement)

Texte de Mathieu Bock-Côté, Journal de Montréal

« Se pourrait-il qu’une proportion significative des nouveaux arrivants adhère au Canada et à sa vision condescendante du peuple québécois, et que mieux on s’intègre au Canada, plus on rejette le Québec?


Un nouveau peuple prend forme à Montréal,
Il veut se séparer du peuple québécois, considéré comme une population homogène culturellement retardataire.
Immigrants jaloux copie

Ce discours divisif n’est pas seulement celui des excités qui accusent le Québec de «nettoyage ethnique».
Trop souvent, on l’entend chez des jeunes qui se veulent les représentants d’une diversité.
Ils affirment souvent ceci: « le Québec n’appartient pas aux Québécois, qui l’ont volé aux Amérindiens et nous sommes tous des immigrants. »
Ce qui est historiquement faux.
Ils trouvent que les Québécois francophones, peuple fondateur de ce pays, sont un peu moins légitimes que les autres, à cause de leur crime inaugural.
C’est ce qu’on appelle un renversement identitaire. »

(Eng-Fran) Migrants: the ugly truth

Article
Study confirms: Refugees aren’t economically beneficial, they are mostly unemployed and cost billions of euros.

(FRAN: Une nouvelle étude par le Expert Group for Public Economics Studies (ESO) confirme que les réfugiés ne sont pas un « atout économique », ils sont majoritairement sans emploi et coûtent des millions d’euros aux pays où ils se rendent.)

Capture

VOIR AUSSI: Selon l’Institut Fraser, l’immigration au Canada est un fardeau fiscal annuel de 20 milliards$. Article de Radio-Canada
(According to the Fraser Institute, immigration in Canada is a 20 billions$ annual fiscal burden).

Study confirms: Refugees aren’t economically beneficial, they are mostly unemployed and cost billions of euros.

A new study by the Expert Group for Public Economics Studies (ESO), shows how immigration costs Sweden billions of euros per year, news outlet SVT reports.

The ESO study examined the employment rate of refugees between 1983 and 2015. It shows how the employment rate of refugees has gradually deteriorated. In the 1980’s, integration was reported to have been significantly faster than in the 1990’s and beyond.

“We can find that it has always been difficult to put refugees into employment,” says Joakim Ruist, one of the study’s authors.

The study forecasts the long-term consequences of immigration on Sweden’s public finances. Both in the short and long term, migrants will cost Sweden billions of euros, the study shows.

Although the average immigrant contributes to society, this does not weigh up to the initial costs and costs of the pension. The net cost of the average “refugee” will therefore be a total of 74,000 Swedish crowns (7,184 euros) per year.

As 830,000 migrants came to Sweden as asylum seekers, the country pays 61.4 billion crowns (5.96 billion euros) every single year for them.

The study’s findings aren’t very different from other projections. Well known German economist, Hans-Werner Sinn, said earlier that Germany’s migrants are underqualified and can never ‘pay back what they have received from the welfare state’.

According to Sinn, Germany’s migrants could cost the country 1 trillion euros during their lifetimes. In the Netherlands a similar tendency can be seen. At least 90% of refugees are still unemployed after living for 2.5 years in the country. There are examples from Switzerland and Austria  as well.

It is not a surprise that refugee, migrants or asylum seekers cost European countries billions of euros. While they don’t bring profit and mostly live on benefits, Europeans necessarily have to work longer and pay more taxes.

Les gagnants de la mondialisation (bobos) contre les « ploucs »

« Ça fait des années que les élites se parlent entre elles comme si personne d’autre n’existait, comme si tout le monde pensait comme eux.
Ça fait des années que l’on dit au bon peuple de se taire et d’écouter les bien-pensants lui faire la leçon…
Eh bien, le bon peuple en a ras le cul. »

Il y a les gagnants de la mondialisation.

Ils travaillent dans le milieu de l’informatique, de la finance et des communications, ils voyagent, vivent dans des quartiers homogènes, envoient leurs enfants dans de bonnes écoles.

Ils se considèrent comme des citoyens du monde, possèdent une auto électrique ou prennent les transports en commun, car ils vivent en ville et n’ont jamais à faire de longue distance…

Bref, ce sont des bobos – le portefeuille à droite et le cœur bien à gauche. Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais.

Puis il y a les perdants de la mondialisation.

Ils tirent le diable par la queue, ont vu l’entreprise pour laquelle ils travaillaient déménager dans un pays «émergent», habitent des quartiers chauds où les différentes communautés préfèrent vivre chacune dans son coin plutôt que vivre ensemble.

Ils ne voyagent pas, souffrent d’insécurité économique et culturelle, sont écœurés de se faire regarder de haut par une élite méprisante et déconnectée qui préfère les minorités (tellement plus cool) au peuple (tellement ringard et réactionnaire)

Oubliez le traditionnel combat gauche-droite, la prochaine ligne de clivage est celle-ci.

Les gagnants de la mondialisation contre les perdants; les bobos contre les prolos.

Ou, comme l’a écrit le philosophe français Alain Finkielkraut cette semaine, les branchés contre les ploucs.

C’est ce qui se passe en France.

La France « d’en bas » a mis un gilet jaune pour se faire remarquer par la France « d’en haut ».

Youhou, on est là, on existe !

« Le gilet jaune n’est-il pas ce dossard que l’on enfile la nuit lorsqu’on est perdu au bord de la route simplement pour être vu ? » comme l’a fait brillamment remarquer Christian Rioux dans Le Devoir

« Écoutez-nous ! »

Ça fait des années que les membres d’une certaine élite se parlent entre eux comme si personne d’autre n’existait, comme si tout le monde pensait comme eux.

Tous les dimanches, ils vont à la messe et s’agenouillent de façon ostentatoire devant le pape du Plateau pendant qu’un régisseur demande au bon peuple que l’on a fait venir pour remplir le jubé d’applaudir à chaudes mains (et au bon moment) la montée de lait 100 % bio d’un artiste marginal ou l’envolée « solidaire » d’un millionnaire socialiste…

Ça fait des années que l’on dit au bon peuple de se taire et d’écouter les bien-pensants lui faire la leçon…

Eh bien, le bon peuple en a ras le cul.

Et il dit : « Écoutez-nous ! Vous ne cessez de vanter les splendeurs de l’immigration alors que vous vivez dans des banlieues cossues où tout le monde est blanc et catholique.

« Vous ne cessez de dire que nous avons peur pour rien, que nous nous inventons des problèmes imaginaires, que nous ne pouvons penser par nous-mêmes et que nous sommes stupidement manipulés par des commentateurs nationalistes et populistes… »

Le pavé dans la mare

« Le plus excellent symbole du peuple, c’est le pavé, écrivait Victor Hugo. On marche dessus jusqu’à ce qu’il nous tombe sur la tête. »

Eh bien, c’est ce qui est en train d’arriver en France.

Et c’est ce qui risque d’arriver ici au Québec.

Article original

 

Trudeau veut réécrire l’Histoire du Canada pour rendre vrais ses mythes

(Journal de Québec, Blog des Spin Doctors, 21 août 2018)

Justin Trudeau veut mettre fin à doctrine des deux peuples fondateurs du Canada (francophones catholiques et anglo-saxons) et pour cela il réécrit l’Histoire.

Le Canada aurait donc été bâti par des vagues d’immigrants accueillis par les premières nations?
Cette seule phrase dépasse l’entendement.
Trudeau Justin contre blancs souches - frontières ouvertes copie copie copie
La réponse de l’historien Frédéric Bastien vaut d’être mentionnée :
« Les immigrants européens était en fait des colons, ce n’est pas la même chose et, deuxio cette « immigration » a été catastrophique pour les autochtones. Sauf que dans l’esprit de Trudeau le mot immigration peut être seulement positif, jamais négatif. Alors il réécrit l’histoire au détriment de ce qui est arrivé aux autochtones. »
 
Aussi, par son affirmation, Trudeau gomme le travail de colonisation et du défrichage impossible de cette contrée inhospitalière, par nos aïeux, et il efface la conquête et les rapports belliqueux entre les Canadiens français et l’occupant britannique.
 
Pour créer cet univers où le Canada n’a plus d’identité nationale, Trudeau veut réécrire l’histoire: les nations autochtones étaient là en premier, elles nous ont « accueillis », elles nous ont montré la voie pour bâtir une société forte, et tous ceux qui sont arrivés après sont égaux. Pas de chicanes et gare à ceux qui oseront poser des questions. »

Combien nous coûte l’immigration? La peau des fesses. Sans compter les coûts corollaires.

« Les immigrants sont un fardeau fiscal de 20 G$, selon l’Institut Fraser » dont 4 milliards$ au Québec. (RadioCanada)

Imaginez ce qu’on pourrait faire avec tous ces milliards pour régler des problèmes prioritaires au Québec.

« Le plan d’accueil des réfugiés syriens coûtera 1,2 milliard de dollars » (Radio-Canada) Le coût du musulmanisme au Canada.

Le document ajoute qu’une somme de 1,1 milliard de dollars devra être ajoutée pour les beoins des réfugiés d’ici 2021. Six ministères fédéraux seront financés pour déployer l’opération, dont celui de la Citoyenneté et de l’Immigration, qui recevra à lui seul 528,4 millions. 

Autre texte contenant plusieurs informations choquantes sur l’immigration au Canada et au Québec.

Sans compter les zillions$ des coûts corollaires de la non-intégration à l’emploi, à la culture, à la société.
EN AVONS-NOUS LES MOYENS? Pourquoi, dans l’intérêt de qui ou de quoi nos propres dirigeants nous imposent-ils ce fardeau?

« Ô Canada, nous allons t’avaler, t’imposer nos moeurs et religions.
De toute façon tu n’as jamais eu de réelle identité. »

.

 

 

Référendum de 1995 sur l’indépendance du Québec: que s’est-il donc passé?

Les fédérastes appellent ça la « démocratie » du Canada, « le meilleur pays du monde ».

200 000 personnes ont voté sans exister.

32 000 personnes ne vivant pas au Québec ont voté.

Plusieurs milliers d’immigrants acceptés en vitesse au Québec par Ottawa avec ordre de voter Non.

  • Pierre-F. Côté Directeur-général des élections du Québec

Dans certaines circonscriptions, le nombre d’électeurs a explosé, par exemple dans Westmount (majoritairement Non à l’indépendance): 16 000 électeurs de plus; par contre, dans Hochelaga (majoritaire Oui à l’indépendance): 900 électeurs de plus (soit une augmentation normale).

Nous avons perdu par 52 000 votes, soit un déplacement de 26 000 votes.

VITE une carte d’électeur (non, il n’y en a pas!)
Vive l’indépendance du Québec!

Vidéo, 10 minutes, explications de Gilles Rhéaume http://www.tagtele.com/videos/voir/61482/

Référendum volé Robin Philpot

Autre lien: Robin Philpot, « Le référendum volé » http://service.vigile.quebec/Le-referendum-vole-resume-par
« En intervenant massivement, l’État canadien et des Canadiens de l’extérieur du Québec ont violé de manière flagrante les lois québécoises, les règles d’un État de droit international des peuples à disposer d’eux-mêmes. »

Dans Le Monde Diplomatique: http://www.monde-diplomatique.fr/2006/01/BRAULT/13094

« … vaste opération frauduleuse à laquelle ont pris part le gouvernement du Canada, des dirigeants d’entreprise et des sociétés d’Etat. Sans enquête ni délai, 42 375 immigrants ont reçu prématurément leur citoyenneté avant le référendum. Un témoin rapporte que, pour clore la cérémonie de naturalisation, un responsable a déclaré : « Maintenant que vous êtes citoyen du Canada, vous savez pour qui voter. 

… avec ces deux seules manœuvres, on obtient déjà 45 617 voix « frauduleuses ». Ces faits ne constituent, pour lui, que la pointe émergée de l’iceberg. »

Livre de R. Philpot: http://www.amazon.ca/Le-R%C3%A9f%C3%A9rendum-vol%C3%A9-Robin-Philpot/dp/2895491895

Les Français ne veulent plus vivre avec les musulmans – Texte choquant et brillant

Les Français ne veulent plus vivre avec les musulmans

Voir l’article qui contient des liens et vidéos

Publié le 25 mai 2015 – par

Depuis trente années, sous la pression d’idéologues socialistes ou gauchistes, les Français sont sommés d’aimer le « vivre ensemble », la société multiculturelle, la mondialisation qui ferait le « bonheur des peuples », l’Union européenne qui renforcera la compétitivité de nos entreprises, l’immigration qui serait une chance pour la France et bien sûr l’islam, religion d’amour, de tolérance et de paix qui aiderait les paisibles musulmans à mieux s’intégrer dans notre pays.

Malgré les faits, plus de 25.000 attentats mortels commis au nom d’Allah dans le monde depuis le 11 septembre 2001, malgré les Kelkal-Fofana-Merah-Kouachi-Coulibaly et tous leurs émules, la propagande s’intensifie, et ce régime a même promis aux musulmans, au lendemain de Charlie Hebdo, de doubler le nombre de mosquées dans notre pays, rien de moins !

Le plus extraordinaire est que tous les propagandistes, grands bourgeois nantis du système, se gardent bien d’appliquer à eux-mêmes les prescriptions qu’ils imposent à leur peuple.

Martine Aubry a beau seriner, en 2006, aux crétins socialistes qui l’écoutent qu’elle n’est heureuse qu’au milieu de 35 % de Maghrébins, elle ne va pas vivre pour autant à Roubaix, où elle serait comblée.

Jean-Luc Mélenchon a beau nous dire qu’il ne peut pas vivre au milieu des blonds à yeux bleus (montrant une pathologique haine du Français d’origine), il ne va pas s’installer à Marseille, dans les quartiers nord, après son expérience ratée d’implantation à Hénin Beaumont.

Les journaleux de Libération ont beau marteler à longueur d’année à leurs lecteurs que le vivre ensemble c’est la clé du bonheur, ils refusent que leur journal, pour faire des économies, quitte la confortable place de la République pour aller s’installer dans le 93, et préfèrent voir d’autres journaleux licenciés plutôt que de devoir appliquer leurs discours.

Ces trois exemples (nous aurions pu en trouver des centaines) illustrent l’imposture des prétendues élites de ce pays, qui n’arrêtent pas de faire la morale aux Français, les somment de vivre avec de nouveaux habitants, majoritairement musulmans, quand eux se préservent d’une cohabitation qui se révèle le plus souvent un enfer quotidien pour les malheureux qui y sont confrontés.

Depuis des années, les témoignages s’accumulent, pour montrer la réalité de nos compatriotes qui ne supportent plus d’avoir l’impression de vivre sur un autre continent.

Faut-il encore parler de l’accumulation de ces voiles islamiques, des mosquées, des boucheries halal, des crachats, de l’utilisation d’une langue étrangère et de tenues qui s’apparentent à des uniformes de conquête ?

Faut-il évoquer la surdélinquance d’islamo-racailles, qui imposent leur loi mafieuse à tout le quartier, et obligent nombre des nôtres à raser les murs, quand ils n’ont pas les moyens de déménager?

N’en déplaise aux idéologues, la culture de notre pays, notre mode de vie, notre civilisation, sont incompatibles avec la culture musulmane, les mœurs mahométanes, les traditions des disciples d’Allah. Les Français ont envie de vivre entre eux, avec ceux, y compris d’origine musulmane, qui acceptent leurs mœurs et leurs règles.

Ce qui était possible dans les années 1960, avec un faible taux d’immigrés sur notre territoire, ne l’est plus avec dix millions de fidèles, dont nombre revendiquent la charia comme leur seule loi. Ce qui a marché avec l’assimilation de millions de Polonais, Italiens, Arméniens, Espagnols, ne peut pas marcher avec une cinquième colonne musulmane qui veut relayer la politique de l’Etat islamique et transformer notre pays en terre d’Islam.

Tout parent digne de ce nom fera tout, et c’est légitime, pour que ses enfants ne soient pas confrontés à des écoles où ils se retrouvent minoritaires, et trop souvent l’objet de rackets et de violences racistes. Plus un seul parent juif ne met ses enfants dans une école publique en Seine Saint-Denis.

Tout Français digne de ce nom n’exposera pas plus longtemps sa famille dans des quartiers où les voitures brûlent, où les caves sont régulièrement cambriolées, et les racailles exercent leur loi par la violence et la terreur. Tous ceux qui en ont les moyens tentent de fuir ces endroits devenus un enfer quotidien et des zones de non-droit.

Voilà la réalité de l’ensauvagement de la France qui se déroule sous nos yeux, malgré le déni de la classe politique et le silence complice des médias. Tous les jours, des compatriotes sont agressés, molestés, rackettés et parfois assassinés, la majeure partie des cas par des jeunes issus de l’immigration arabo-musulmane. L’interdiction de statistiques ethniques nous empêche de connaître quelques vérités sur la réalité des viols commis sur notre sol.

Le fasciste déguisé en socialiste Manuel Valls a beau reprocher aux Français un apartheid social, au lendemain des assassinats de Charlie, et vouloir leur imposer une cohabitation forcée, il ne fera qu’accélérer le refus de plus en plus marqué d’un « vivre ensemble » devenu impossible et accélérera une confrontation devenue inévitable.

La Franco-marocaine Belkacem a beau vouloir islamiser l’Education nationale en imposant l’apprentissage d’une Histoire qui n’est pas celle de notre pays, elle ne fera qu’accélérer le réveil des Français, qui comprennent de plus en plus les dessous de cette réforme islamisatrice, comme l’expliquait Guillaume Faye.

http://ripostelaique.com/guillaume-faye-explique-la-logique-islamistrice-de-la-reforme-belkacem.html

Les islamo-collabos socialistes ont beau réécrire l’histoire, cracher sur Charles Martel et glorifier l’islam, dans un musée à ciel ouvert honteux, à Poitiers, la vérité va se faire de plus en plus entendre.

http://christinetasin.over-blog.fr/2015/05/poitiers-le-memorial-de-charles-martel-une-ode-aux-arabo-musulmans-premiere-partie.html

Les lèche-babouches comme Askolovitch et autres ont beau vouloir sortir Jeanne d’Arc et Charles Martel de notre roman national, de plus en plus, les Français vont vouloir se réapproprier leur Histoire, et connaître la vérité sur des périodes comme l’esclavage, la colonisation, Vichy ou l’Algérie.

La haineuse Taubira et ses juges « Syndicat de la Magistrature » ont beau faire enfermer tous les Gaulois qui refusent de se faire dépouiller, agresser, assassiner, et remettre en liberté toutes les racailles, cela ne va pas tenir longtemps, un jour, un verdict de type « juges Murs des Cons » sera la goutte d’eau qui fera déborder le vase.

L’incapable francophobe Cazeneuve a beau vouloir régulariser à tour de bras les migrants de Calais, bichonner les djihadistes qui reviennent de Syrie, accélérer les mariages bidons d’étrangers pour avoir de nouveaux électeurs en 2017, il ne fera qu’accentuer le refus du vivre ensemble.

mariannemahometLa raison en est fort simple : notre modèle laïque, fait de la séparation entre le religieux et le politique, entre l’Etat et l’Eglise, ne peut PAS cohabiter avec l’islam, où la foi est une loi.

La place de la femme dans la société française, son égalité de droit avec les hommes, sa liberté, sa grâce, son élégance, ses tenues vestimentaires audacieuses, ne peuvent se concilier avec  une religion où on bâche les femmes, où on a droit de vie ou de mort sur elles, et où on peut se permettre d’avoir quatre épouses.

Le respect de la condition animale, le fait qu’on étourdisse une bête avant de la tuer, ne peut être compatible avec un rite barbare où on laisse agoniser un animal égorgé pendant un quart d’heure, engendrant par ailleurs des risques alimentaires pour les consommateurs, pas informés.

La religion historique de notre pays, où les athées sont de plus en plus nombreux, le message de paix de Jésus, est aux antipodes du message de haine et d’appel au meurtre de Mahomet contre tout ce qui n’est pas musulman. Ce qui se passe en Egypte, en Syrie ou en Irak, le massacre barbare des chrétiens n’est que la mise en œuvre du Coran et la continuité de l’histoire des guerriers musulmans depuis mille quatre cents ans.

Notre culture, notre littérature, nos monuments, nos châteaux, nos sculptures, nos tableaux, illustrent, tout au long des siècles, un génie français que les musulmans, s’ils étaient majoritaires en France, détruiraient et brûleraient, comme ils ont fait hier à Constantinople ou en ce moment à Palmyre. Qui vandalise une église par jour depuis le début de l’année 2015, et qui, la plupart du temps, détruit des tombes chrétiennes, dans l’indifférence générale ?

Nos héros Vercingétorix, Charles Martel, Charlemagne, Saint-Louis, Jeanne d’Arc, Clovis, Louix XIV, Napoléon, Clemenceau, de Gaulle incarnent la grandeur de l’Histoire d’une Nation que les Mahométans, soutenus par les islamo-collabos qui veulent détruire le roman national, ne peuvent accepter, puisque sa grandeur n’a été possible que parce que notre pays a été préservé des hordes barbares musulmanes depuis quatorze siècles, contrairement aux anciens pays chrétiens d’Afrique du Nord.

Notre civilisation permet une démocratie et une confrontation d’idées, de manière pacifique, jamais atteinte ailleurs. Nos pays permettent aux citoyens de croire ou de ne pas croire, ou de croire différemment les uns des autres. Rien à voir avec un dogme où l’apostat est puni de la peine de mort, et où les vaincus ont le choix entre la conversion ou la mort.

Depuis que nous subissons une immigration de masse composée de nombreux musulmans, en période de fort chômage, notre pays régresse d’une manière épouvantable. Notre école, réputée pour être une des meilleures du monde, s’enfonce tous les ans dans les profondeurs du classement. Nos élèves savent de moins en moins lire et compter quand ils arrivent en 6e. Les revendications halal se multiplient dans nos écoles, où on peut de moins en moins enseigner l’histoire de la Shoah, ou faire respecter une minute de silence en mémoire des victimes d’assassins musulmans.

C’est depuis cette forte venue que notre système de santé, que le monde nous enviait, régresse d’une manière épouvantable, permettant à de nouveaux venus, qui n’ont jamais cotisé, d’avoir accès à des soins auxquels nos compatriotes doivent attendre de longs mois pour pouvoir y accéder, et souvent de manière onéreuse. Que dire du détournement des services d’urgence, où on se fait soigner à l’œil pour des bobos de rien, avec souvent intimidation et insultes d’un personnel qui vit de plus en plus un enfer quotidien.

Gérard Pince estimait le coût de l’immigration à 80 milliards par an : sur cette somme, combien est imputable à l’islam et à ses disciples ?

Il y a quelques mois, nous avions publié un texte, attribué parfois sur nos réseaux à un journaliste du Monde : sans l’islam, la France serait un pays formidable.

http://ripostelaique.com/sans-lislam-la-france-serait-un-pays-formidable.html

Auteur de cet article, je l’assume parfaitement et ajoute que nous ne pouvons pas vivre sur le même sol avec des personnes qui se réclament du dogme musulman. Le quotidien, mais aussi l’Histoire nous montrent que cela est impossible.

A partir de là, cela ne peut se terminer que par un divorce à l’amiable ou une guerre totale.

Les kapos du Mrap, hier complices de ceux qui disaient aux Pieds-Noirs « La valise ou le cercueil » vont-ils encore annoncer qu’ils déposent plainte contre RL à cause de cette conclusion, pourtant pleine de bon sens ?

http://ripostelaique.com/kapos-mrap-demandent-a-taubira-de-fermer-riposte-laique-de-poursuivre-salem-ben-ammar.html

Qu’ils le fassent, cela nous permettra de mettre encore les rieurs de notre côté, et renforcera notre détermination à affirmer cette évidence : LA SEPARATION EST INEVITABLE ET NECESSAIRE

Islam: message à nos compatriotes Québécois

Vous devez comprendre que nous sommes en train de faire un débat CRUCIAL ET NÉCESSAIRE.
À d’autres endroits dans le monde, le débat n’a pas eu lieu et aujourd’hui ils le regrettent amèrement.
En sous-estimant le danger de l’islam et de l’immigration sur notre nation et nos collectivités, nous commettrions une erreur fatale.
Ne soyez pas naïfs comme les « inclusifs » et les relativistes culturels!
Nous avons beau être « ouverts et tolérants », cela ne nous garantit PAS « l’ouverture et la tolérance » des autres cultures!
Au contraire, ces QUALITÉS que nous avons nous rendent très VULNÉRABLES face aux requins et aux intégristes.
Bien sûr qu’il y a des tas de musulmans « gentils » MAIS l’islam reste un système politico-religieux sectaire totalitaire dont le but AVOUÉ et de « soumettre le monde ».
Réveillez ça presse.
Nous avons cette chance au Québec, grâce au gouvernement du PQ, de faire le débat pendant qu’il est encore temps, du moins j’espère.
Nous nous en féliciterons dans quelques années.
Nous n’allons pas attendre d’être exterminés avant d’agir, nous avons une vision pour l’AVENIR et nous prenons nos responsabilités citoyennes.
Acceptez la réalité et agissez en conséquence avec fermeté: les Québécois n’en ont pas « l’habitude » mais le temps est venu.
Affirmation ou disparition.
Debout et fiers.

« Ce n’est plus de l’immigration, c’est un REMPLACEMENT DE POPULATION »

Islam et Occident: « CE N’EST PLUS DE L’IMMIGRATION, C’EST UN REMPLACEMENT DE POPULATION ».
Ils veulent nous annihiler, alors nous les combattrons.
Voir