Archives des étiquettes : québec

Les médias enragés du vaxxage: propagande, ségrégation, menaces, chantage.

Voici des bijoux de propagande et de mensonges par commission ou omission. Focus sur Patrick Lagacé et Josée Legault, deux des meilleurs valets du narratif officiel en « temps de pandémie ».

D’abord Lagacé (@kick1972, ici pour le quotidien La Presse). Je commente deux de ses chroniques plus bas car comme bien d’autres il dépasse les bornes de la manipulation.

Lagacé est en bonne compagnie avec de nombreux autres serviteurs, comme @JoseeLegault (Journal de Montréal @JdeMontreal, Journal de Québec @JdeQuebec, groupe LCN/TVA @tvanouvelles,  Quebecor). On en parle plus bas.

Ils répètent tous le même narratif, les mêmes mots qui viennent probablement de plus haut que le gouvernement.
Mais ils calomnient tous ceux qui osent parler de « conspiration », surtout dans le pharmaceutique.

Chronique du 6 août 2021: « Oui au passeport vaccinal »

Avant de passer à la chronique, prenez note que Lagacé est récemment devenu copain avec le ministre de la Santé du Québec, monsieur bâton/carotte.

Voyez ICI son horrifiante déclaration sur la vaccination.

Maintenant, voyons la chronique (plus bas aussi, une chronique de Josée Legault):

« Les vaccins sont efficaces. Ils sont sûrs. » C’est le dogme que les médias martèlent. Or les médecins rapportent déjà que ces vaccins perdent de leur efficacité (voir vidéo et textes plus bas sur ce sujet).
ET LES VACCINS COVID TUENT: au minimum 6,000 aux USA et 15,000 en Europe, mais pas un mot de nos médias!

Voyez: 

Journal indépendant The Light

European Medicine Agency

Lettre collective de 57 scientifiques et médecins appelant à l’arrêt d’urgence de la vaccination de masse.

Incroyable: (5 août 2021, 1 min) Le Dr Kobi HAVIV directeur de l’hôpital de Jérusalem, explique sur News Israel que 95% de leurs patients du Covid sont pourtant pleinement vaccinés et que ces vaccins perdent très rapidement de leur efficacité. Israël est le plus pays le plus vacciné. 

VOIR LA VIDÉO

Continuons avec le chroniqueur piqueur:

« C’est officiel: un passeport vaccinal permettra aux vaccinés d’avoir accès à des activités qui seront fermés aux non-vaccinés. C’est une minorité qui choisit de ne pas le faire et cette minorité retarde le groupe. Elle mine l’immunité collective. »

Ils démonisent ceux qui ne veulent pas de ce vaccin dans leur corps. Leur mantra « retarder le groupe » est répété par tous les conditionnés. Lagacé « oublie » l’immunité naturelle. À preuve, en Inde (BBC et Reuters) 30% de la population a atteint l’immunité en étant vaccinée à seulement 5%! Voyez:

« Ces gens, une fois infectés, risquent d’être hospitalisés aux soins intensifs. » Les vaccinés aussi et même davantage! On le voit partout en ce moment. Voir la vidéo plus haut. 

« On le voit aux États-Unis : leur quatrième vague est une vague de non-vaccinés. »
Mais QUI croit en cette « 4 vague »? Dans TOUT le Québec, début août 2021, il y avait environ 60 personnes hospitalisées pour le Covid, dont DIX-SEPT aux soins intensifs.

« L’immense majorité des malades ne sont pas vaccinés. »
Il ment encore. Dans une récente éclosion au Massachusetts, 75% des nouveaux malades étaient vaccinés (Washington Post, 30 juillet, citant un rapport du CDC). Aussi, des rapports similaires viennent d’Israël et ailleurs. Voir plus haut la vidéo du Dr Kobi HAVIV directeur de l’hôpital de Jérusalem.

« L’immense majorité des malades ne seraient pas là s’ils avaient choisi de se faire vacciner. »
Continuité du mensonge précédent.

« Plus il y a de transmission, plus le virus sait comment trouver les failles pour se reproduire. »

Lagacé « omet » de dire que les vaccinés transmettent le virus autant que les non vaccinés.

Voyez:          

« Le variant Delta a réussit à déjouer les défenses immunitaires induites par la vaccination. »   C’est l’une des deux mentions exactes de son texte.

« Les non-vaccinés sont ceux qui deviennent malades, qui sont hospitalisés. »   Les vaccinés aussi et en grand nombre, voir plus haut. Mensonges par omission.

« Ce sont eux qui disent –au bout de leur souffle– regretter de ne pas s’être fait vacciner. » Oui la grotesque campagne de communication concertée, nous présentant des « malades du Covid, mourants et regrettant de ne pas avoir pris la piqûre. »            

Et le taux de survie selon le CDC:



« Des gens décident donc de ne pas être vaccinés. C’est leur droit. » Oh merci, Votre Altesse. C’est la seule autre affirmation vraie de ce torchon propagandiste.

« Mais la société n’a pas à accommoder cet égoïsme. »
Ah je savais qu’il y avait une attrape. Stigmatiser ceux qui refusent cette sordide vaccination. Il faut les traiter de tous les noms, rendre les vaccinés agressifs contre eux. On ne veut pas « d’accommodements », on exige le respect des droits humains, surtout en matière médicale.

« Il y a deux options pour éviter cette absurdité. Un, vacciner de force. Je m’y oppose. » Oh merci pour votre générosité, Votre Altesse!

« Deux, pousser les gens à se faire vacciner. » Au moins c’est clair. Mais la coercition en matière médicale, si elle peut être rendue légale, bafoue toutes les chartes et codes des droits humains.

AJOUT 1: CNN 6 août 2021, la directrice du CDC: le passeport vaccinal n’est pas justifié: VOIR

AJOUT 2 CRUCIAL ET STUPÉFIANT: deux directeurs de santé publique, Horacio ARRUDA (Québec) et Ngozi EZIKE (Illinois) expliquent très clairement que les statistiques des décès de Covid n’ont pas de fiabilité.

VOIR LA VIDÉO C’EST ESSENTIEL.

.
.
CHRONIQUE DE PATRICK LAGACÉ DU 24 AVRIL 2021

« Les dégâts de l’hésitation vaccinale. Les experts sont formels: la société sera efficacement protégée quand une masse critique de nos concitoyens sera vaccinée. »   Israël, le pays le plus vacciné, annonce en juillet 2021 que la majorité des nouveaux malades Covid sont des personnes VACCINÉES. Voir la vidéo plus haut du directeur de l’hôpital.

À propos d’experts, voici le Dr François Marquis, vedette des médias. Il est chef intensiviste à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal. Voyez sa déclaration à l’émission Tout le monde en parle du 23 mai 2021. Personne dans le studio n’a cru bon de le corriger. Demandez-moi la vidéo ou voyez le site de l’émission.

« (Les récalcitrants sont) un problème: en CHSLD, seulement 62% des employés sont vaccinés. Cela favorise les infections. » 

En fait, voici ce que dit le rapport du Coroner sur la « vague de morts du Covid dans les CHSLD.

« Si on n’atteint pas la cible des 75% de la population vaccinée rapidement, c’est l’immunité de toute la société qui sera déficiente. »  Désinformation! En Inde (BBC et Reuters) 30% de la population a atteint l’immunité en étant vaccinée à seulement 5%. Voir l’image plus haut.

« Si la sensibilisation vaccinale ne fonctionne pas, il faudra implanter une mesure qui encouragera très, très, très, très, très, très, très fortement les réticents à se faire vacciner. »  La coercition médicale est prohibée par toutes les chartes et codes des droits humains.

« Je ne suis pas favorable à la vaccination obligatoire. » C’est ce qu’il prétend. Mais l’idée est semée dans les esprits faibles et peureux dans ses chroniques insidieuses.

« Posez-vous la question : ça prendrait combien de policiers pour maîtriser un conspirationniste afin qu’il se fasse vacciner? »  Une autre idée brillante qui est lancée. Fixation pathologique sur le « conspirationnisme ».

« Le passeport vaccinal est un laissez-passer, un sésame qui vous permet de participer à des activités dans la société. »  Faux, c’est le gouvernement qui décide de préserver ces droits, ou non.

« Je sais: l’idée d’un passeport vaccinal fait l’objet de débats sur les considérations éthiques. Et ces débats sont passionnants… en théorie. »  « L’éthique théorique », selon notre fasciste national.

« Les gens ont le droit de ne pas vouloir être vaccinés. Ils ont le droit d’être obscurantistes et égoïstes, aussi. »  Toujours associer « droit de refuser un vaccin » à « sales égoïstes ». C’est le plan. Mais les pires égoïstes sont ceux qui se font vacciner en PRÉTENDANT le faire pour les autres, pour le bien de la société.

« La société n’a pas à les accommoder à l’infini. »  On ne demande PAS d’être « accommodés », on demande le respect des droits fondamentaux, surtout en matière médicale.

« Est-ce que les tribunaux torpilleraient le passeport vaccinal? »   Oui, s’ils respectent la Constitution et les chartes des droits.

« La juge Chantal Massé a rappelé que «tous ont droit à la vie».  Les vaccins Covid ont fait à ce jour plus de 15,000 morts en Europe et plus de 6,000 aux USA. 

Voyez:

« La société n’a pas à récompenser l’égoïsme individuel. » Alors pourquoi le gouvernement s’apprête-t-il à récompenser (privilèges, dit le P.M. Legault) les vaccinés avec le passeport vaccinal?

« On pourrait interdire aux plus réticents l’accès aux cinémas, salles de spectacle, bars, gyms, ligues sportives, cégeps, universités, festivals et restaurants. »  Pourquoi pas interdire la naissance pendant qu’on y est? Il faut être gravement conditionné pour se faire injecter cette chose en échange de pouvoir aller au restaurant.  Nous nous en passerons avec plaisirs, nous les boycotterons en masse.

« Les réticents pourraient ainsi revendiquer leur droit à l’égoïsme… isolés dans leur divan de salon. »  Encore l’égoïsme. Nous pensons que les enragés du vaccin sont les pires égoïstes: ils ne pensent qu’à leur propre sécurité et projettent sur les autres leur peur de la mort.

Plusieurs personnalités populaires excitent l’intolérance. Voici ce journaliste et ex-ministre. Honte totale.

Et voici le résultat de cette propagande haineuse sur les esprits faibles:

« C’est gratuit. C’est accessible. »  La merde aussi est gratuite et accessible. C’est de la manipulation par peur et chantage. Dans TOUT le Québec, début août 2021, il y a environ 60 personnes hospitalisées pour le Covid, dont DIX-SEPT aux soins intensifs.

« Pour convaincre les récalcitrants, l’État a utilisé la carotte; cliniques mobiles de vaccination; on a même créé une loterie pour récompenser les vaccinés! »  Il applaudit cette loterie grotesque et répugnante. Quand une pandémie est réellement grave, on n’a PAS BESOIN de soudoyer les gens avec une loterie, on va par soi-même se faire vacciner.

Les conspirationnistes vont bien sûr y voir une preuve de dictature. Laissons-les délirer, ils se commanderont du poulet et ils feront des push-ups là où ils ne risquent pas de retarder le groupe : dans le confort de leur foyer. Ils pourront en sortir comme les autres, s’ils se font vacciner… comme les autres. »

Oui, « comme les autres. » Son délire ségrégationniste doublé d’un mépris agressif est abject, à vomir. Mais il a des directives à suivre qui viennent probablement de plus haut que le gouvernement.

Bonus: Elvis Gratton et les journalistes

Vidéo 1 Vidéo 2

JOSÉE LEGAULT

Voici en complément mon commentaire sur l’une des nombreuses chroniques tout aussi nauséabondes de Josée Legault. Comme d’autres, elle a perdu la tête avec cette pandémie, ou alors on lui a demandé.

Remarquez bien qu’ils tiennent tous les mêmes propos, les mêmes mots, le même narratif.

Chronique du 6 août 2021: « Le passeport vaccinal n’a rien de discriminatoire. »

« Le but du passeport est clair: permettre aux personnes vaccinées de vaquer à leur vie sans avoir à pâtir de l’irresponsabilité des non-vaccinés. »Quelqu’un pourrait-il m’expliquer comment les non-vaccinés font « pâtir » les vaccinés pendant qu’ils « vaquent à leur vie? J’attends. Merci.

« Devant la montée inquiétante de variants ultra contagieux, aucun argument rationnel contre une telle mesure ne tient la route. »Argument rationnel: il y a en ce moment, dans tout le Québec, environ 60 personnes à l’hôpital à cause du Covid, dont 17 aux soins intensifs. Alors où est la « 4e vague »? C’est une « montée » de CAS, pas de malades. De plus, on sait maintenant que les tests PCR ne sont pas fiables en ce domaine. 

« L’heure de la coercition est venue. »La coercition médicale bafoue les chartes des droits humains. Or, au Canada, la Charte des droits a préséance sur les lois, surtout quand celles-ci sont injustes.

« Les sondages montrent qu’une forte majorité des populations y est favorable. » Même s’ils sont véridiques, ça ne change rien aux droits fondamentaux en matière de santé.

« Comme le dit le P.M. Legault: «Oui, on va donner certains privilèges à ceux et celles qui ont accepté de faire l’effort. »Traiter la population comme des enfants. Un cadeau si tu fais un beau caca. Et les esprits faibles applaudissent.

« Les vaccins étant gratuits et accessibles, l’imposition d’un passeport vaccinal n’a rien de discriminatoire. » Énorme sophisme: la disponibilité des vaccins ne changent rien à la ségrégation que cause un passeport digital.

« C’est plutôt le refus du vaccin qui pose un danger aux sociétés. » Même les vaccinés peuvent TRANSMETTRE le virus. Ils peuvent aussi en être malades. PLEIN DE GENS L’IGNORENT, COMME EST-CE POSSIBLE?Donc même les vaccinés sont « un danger pour la société. »

« L’économie en a aussi grandement besoin. D’où l’appui des milieux d’affaires au passeport vaccinal. »Il semble plutôt que ce passeport va nuire aux commerces, que ce soit par le boycott qu’ils subiront, ou autrement.Expliquez-nous comment les commerces tireront bénéfice d’un passeport.

« La quasi-totalité des experts l’exige tout autant. »Tu veux dire ceux que la télévision choisit de nous montrer? Comme le Dr Marquis qui a affirmé à Tout le monde en parle du 23 mai 2021 que l’absence d’éclosion après la grande marche s’explique par « la chance qu’on a eue avec les vents dominants »? (Voir l’image plus haut).

« Seulement 77% des travailleurs de la santé sont vaccinés. Inacceptable et immoral. »
En effet un grand nombre d’infirmiers et de médecins refusent ce vaccin. Josée Legault est ignoble en jugeant de la « moralité » d’autrui. Pour qui tu te prends? La stratégie est claire: stigmatiser ceux qui ne veulent pas de ce vaccin dans leur corps, et leur faire PORTER L’ODIEUX de toute « remontée de la « pandémie » réelle ou inventée. Et ça fonctionne chez les esprits faibles qui ne comprennent pas ce que signifie la liberté.

 

Le pacte faustien de la gauche (Loi sur la laïcité et vivre-ensemble)

Analyse brillante et lucide.
Texte complet dans le quotidien Le Soleil (Québec)

Extraits:
« La gauche québécoise a abandonné, plus ou moins consciemment, son combat en faveur de la justice sociale au profit de l’individualisme radical.
En prenant systématiquement le parti des minorités, cette gauche ne se rend pas compte qu’elle participe à la désagrégation du tissu social.
Ce faisant, la gauche est devenue l’alliée objective du néolibéralisme qu’elle prétend combattre.
En effet en devenant multiculturaliste et antinationaliste, la gauche embrasse la même vision du monde que l’élite mondialiste.
Et le plus tragique est qu’elle ne s’en rend pas compte.
Elle promeut un monde dans lequel les frontières et les identités communes n’ont plus de sens, dans lequel les individus sont abandonnés à eux-mêmes, toujours plus isolés les uns des autres et repliés sur leur identité et droits individuels.
Cette vision du monde est effectivement le terreau fertile du néolibéralisme.
Nous assistons actuellement à une troublante ghettoïsation des esprits qui pourrait avoir des conséquences irréversibles sur notre économie et sur nos acquis sociaux.
Dans ce contexte, la nation devient le seul rempart contre cette barbarie. C’est effectivement à l’intérieur de la nation que peuvent se tisser des liens concrets de solidarité, à travers l’élaboration d’une identité commune et de projets communs.
Cela ne signifie pas que nous devions forcément nier les identités particulières, mais ces dernières devraient être tempérées par la volonté de vivre ensemble et de participer à un idéal de vie commune.
En ce sens, bien qu’imparfaite, la loi sur la laïcité constitue un effort louable pour retrouver un peu de ce « sens commun » où chacun peut transcender son individualité pour embrasser l’identité collective.
Évidemment, il convient d’être prudent car un nationalisme exacerbé peut mener à de graves dérives.
Cela dit, la principale menace qui plane sur nos institutions n’est pas le nationalisme identitaire, mais plutôt l’individualisme radical. »

L’identité usurpée au Québec pour donner vie artificiellement au Canada.

Article original

« Une identité volée.

Si vous êtes un Québécois attaché à des symboles tels que la feuille d’érable, le castor, le nom « Canada » et l’hymne « Ô Canada »,  c’est un peu normal, car ce sont TOUS des symboles qui NOUS représentaient avant que les britanniques du Canada ne se les approprient.

Le nom Canada nous vient de Jacques Cartier, et servait à désigner alors le territoire du Québec. Le Ô Canada est une composition patriotique Canadienne-française des Québécois Basil Routhier et Calixa Lavallée, et servait à l’origine pour la Saint-Jean Baptiste, alors fête des Canadiens français (Québécois). La feuille d’érable et le castor étaient aussi à l’origine nos emblèmes à nous les Québécois. Même notre équipe de hockey « les Canadiens » a été nommée ainsi en 1909 en raison de notre identité d’alors. Les couleurs de l’équipe rappelait le drapeau tricolore français et identifiait l’équipe comme une équipe canadienne-française.

Québec Canada POIGNARD - histoire

Tous ces symboles, d’abord détestés par les anglo-saxons qui peuplent le Canada, ont tous été récupérés par eux au cours du 20e siècle. Le but qu’ils visaient en s’appropriant ainsi notre identité et nos symboles était de créer leur Canada. Ils ont misé sur l’attachement à nos vieux symboles pour nous donner l’impression que nous avions toujours notre pays!

C’est depuis ce temps que les fédéralistes nous parlent de la beauté du Canada. Mais ne soyons pas dupes! Le Canada actuel n’est nul autre que le « British North America » qui a été renommé en nous subtilisant notre identité d’origine. Si le Québec avait conservé son nom de « Canada » et que le reste du Canada s’appelait le « British North America », pas certain que que nous en ferions encore partie!

Voilà aussi pourquoi notre peuple a changé sa dénomination pour « Québécois » au lieu de « Canadiens français » au début des années soixante.

Les fédéralistes utilisent donc depuis, l’attachement à notre nom originel pour nous convaincre de continuer à faire partie de LEUR pays. Et ils ont réussi assez bien en y combinant la peur et la tricherie pour nous vaincre une deuxième et une troisième fois, d’abord par la conquête de 1763, et lors des deux référendums sur la souveraineté.

Cette subtilisation de notre identité est selon moi la seule raison de l’attachement de plusieurs Québécois au Canada. Ils sont tout simplement restés attachés à ces symboles usurpés.

Mais les Québécois forment depuis toujours un peuple. Un jour, il se lèvera et deviendra assez lucide pour comprendre que le développement d’une nation se fait par sa souveraineté, par le contrôle de ses richesses. Quand pourrons-nous décider de ce qui est bon pour NOUS? Quand cesserons-nous d’êtres assujettis à la monarchie britannique et aux intérêts d’un autre peuple? Il est difficile pour un peuple qui vit en conquis depuis si longtemps à vivre sous le contrôle d’un autre peuple de s’affranchir complètement. Mais j’ai espoir. »

L’horreur du Roundup, reportage à l’émission La semaine verte (Radio-Canada)

Une bonne émission sur l’herbicide Roundup (glyphosate) de la compagnie Monsanto, le plus vendu au monde.
Effrayant de savoir que plusieurs agriculteurs canadiens et québécois l’utilisent généreusement.
Il pourrait être un facteur important pour expliquer l’explosion du nombre de cancers depuis 40 ans.
Le plus « drôle » est qu’il a été acheté par la méga pharmaceutique Bayer qui vend aussi des traitements contre… le cancer.
Voyez-vous ce qui se dessine?
Capture2
Une autre bonne blague: Santé Canada a approuvé ce produit en se fondant sur quoi? Sur des études (privées) fournies par l’industrie… qui a besoin de l’accord de Santé Canada.
Il y a autre chose: le glyphosate, en s’accumulant dans le sol, empêche les plantes de capter les éléments comme le manganèse ou le phosphore.
Vous devinez le résultat: pour compenser cette perte, il faut acheter des engrais chimiques à la même industrie qui détruit l’engrais naturellement présent dans le sol.
Magnifique!
Capture copie

Des fédéralistes « séparatisses » voudraient séparer Montréal du Québec, l’ultime affront

Certaines forces, en général des fédéralistes, deviennent soudainement « séparatisses » quand il s’agit d’enlever Montréal au reste du Québec.

Article du 17 octobre 2018 dans le Journal de Montréal

Ça vous semble fou? Ça ne l’est pas tant que ça. PRENONS BIEN GARDE.

Cela a commencé sous le règne libéral qui vient de finir, quand ils ont donné à Montréal un statut spécial.

Ça continue avec la mairesse Valérie la plante qui affiche le drapeau de la ville et celui du Canada, mais pas celui du Québec, un affront non seulement à la loi mais aussi à la nation.

Cette « impossibilité » devient envisageable puisque Montréal se peuple de plus en plus de citoyens qui se fichent du reste du Québec, tant sur les plans identitaire, religieux que politique et idéologique.

Résultat des élections nationales du 1er octobre 2018:

Élections 2018 MONTREAL VS QUÉBEC copie

 

La mairesse Valérie la plante aurait ce qu’il faut pour les mener à la « victoire », elle qui ne manquera pas de rappeler aux Québécois qu’ils sont de méchants racistes xénophobes. Denis Coderre aurait fait l’affaire lui aussi.

Nombre de citoyens des régions et des banlieues préfèrent ignorer qu’une guerre est en cours dans leur métropole; ils pourraient se réveiller un jour avec une horrible surprise et une méchante gueule de bois.

Trudeau veut réécrire l’Histoire du Canada pour rendre vrais ses mythes

(Journal de Québec, Blog des Spin Doctors, 21 août 2018)

Justin Trudeau veut mettre fin à doctrine des deux peuples fondateurs du Canada (francophones catholiques et anglo-saxons) et pour cela il réécrit l’Histoire.

Le Canada aurait donc été bâti par des vagues d’immigrants accueillis par les premières nations?
Cette seule phrase dépasse l’entendement.
Trudeau Justin contre blancs souches - frontières ouvertes copie copie copie
La réponse de l’historien Frédéric Bastien vaut d’être mentionnée :
« Les immigrants européens était en fait des colons, ce n’est pas la même chose et, deuxio cette « immigration » a été catastrophique pour les autochtones. Sauf que dans l’esprit de Trudeau le mot immigration peut être seulement positif, jamais négatif. Alors il réécrit l’histoire au détriment de ce qui est arrivé aux autochtones. »
 
Aussi, par son affirmation, Trudeau gomme le travail de colonisation et du défrichage impossible de cette contrée inhospitalière, par nos aïeux, et il efface la conquête et les rapports belliqueux entre les Canadiens français et l’occupant britannique.
 
Pour créer cet univers où le Canada n’a plus d’identité nationale, Trudeau veut réécrire l’histoire: les nations autochtones étaient là en premier, elles nous ont « accueillis », elles nous ont montré la voie pour bâtir une société forte, et tous ceux qui sont arrivés après sont égaux. Pas de chicanes et gare à ceux qui oseront poser des questions. »

Radio-Cadenas et le franglais: « le grand vide inside »

Toute l’horreur du « franglais » qui détruit le français et n’est utile qu’à l’anglais.
Que ce texte mentionné dans cet article soit finaliste n’est pas seulement une honte mais une agression contre notre nation.
Rappelons que Radio-Canada est une société d’État que nous finançons de notre poche.

« Y’a comme un vide inside depuis last summer.

Sometimes j’me demande si tu penses à moi, Between here and toé, Un train, un roadtrip, un highway, Between moé pis là-bas, J’réussis presque à m’faire à croire que j’t’attends pas… Y’a comme un frette inside depuis last Christmas, Où c’est qu’à va ma vie, j’tourne-tu en rond? Ton souffle hot qui frôle mes seins. Sometimes j’me dis que j’aurais besoin de toi »

Combien nous coûte l’immigration? La peau des fesses. Sans compter les coûts corollaires.

« Les immigrants sont un fardeau fiscal de 20 G$, selon l’Institut Fraser » dont 4 milliards$ au Québec. (RadioCanada)

Imaginez ce qu’on pourrait faire avec tous ces milliards pour régler des problèmes prioritaires au Québec.

« Le plan d’accueil des réfugiés syriens coûtera 1,2 milliard de dollars » (Radio-Canada) Le coût du musulmanisme au Canada.

Le document ajoute qu’une somme de 1,1 milliard de dollars devra être ajoutée pour les beoins des réfugiés d’ici 2021. Six ministères fédéraux seront financés pour déployer l’opération, dont celui de la Citoyenneté et de l’Immigration, qui recevra à lui seul 528,4 millions. 

Autre texte contenant plusieurs informations choquantes sur l’immigration au Canada et au Québec.

Sans compter les zillions$ des coûts corollaires de la non-intégration à l’emploi, à la culture, à la société.
EN AVONS-NOUS LES MOYENS? Pourquoi, dans l’intérêt de qui ou de quoi nos propres dirigeants nous imposent-ils ce fardeau?

« Ô Canada, nous allons t’avaler, t’imposer nos moeurs et religions.
De toute façon tu n’as jamais eu de réelle identité. »

.

 

 

Fascinant: pourquoi les gens défendent-ils l’indéfendable, contre leurs propres intérêts?

« Donne un cheval à celui qui dit la vérité : il en aura besoin pour s’enfuir. »

Comment donc se fait-il que les gens défendent des systèmes (gouvernements, institutions, entreprises, religions…) injustes, incompétents et corrompus?
Par exemple pourquoi vote-t-on encore pour le Parti Libéral au Québec?
Ou pourquoi G. W. Bush a-t-il remonté de façon spectaculaire – et immédiatement – dans l’opinion publique, le 11 septembre?072512_1429_pourquoiles1

Avec la théorie de la justification du système (1), en psychologie sociale, des études montrent que ces personnes cherchent à maintenir leurs vues selon lesquelles leurs systèmes sociaux sont légitimes même lorsqu’ils sont confrontés à des informations montrant le contraire. Ils s’engagent alors dans des processus psychologiques qui visent à défendre le système et à le justifier.

Mais ils ne justifient pas leurs systèmes sociaux en tout temps, expliquent les psychologues Aaron C. Kay de l’Université Duke et Justin Friesen de l’Université de Waterloo. Certains contextes, proposent-ils dans une étude publiée en 2011 dans la revue Current Directions in Psychological Science, motivent davantage à défendre le statu quo.

Selon les analyses des études sur le sujet, 4 conditions peuvent motiver à justifier un système.

 

  • Le système est menacé
    Lorsque ils sont menacés les gens se défendent eux-mêmes et défendent leurs systèmes. Par exemple, illustrent les chercheurs, avant la destruction des tours du World Trade Center de New York le 9 septembre 2001, le président George Bush plongeait dans les sondages. Aussitôt après, sa cote de popularité a grimpé ainsi que le soutien au Congrès et à la police.
    Autre exemple, lors de l’ouragan Katrina, les Américains ont été témoins de l’insuffisance « spectaculaire » de la capacité de la FEMA (Federal Emergency Management Agency) à sauver les victimes. Pourtant, beaucoup de gens ont blâmé les victimes plutôt que d’admettre les ratés de l’agence et de soutenir des idées pour l’améliorer.
    En temps de crise, disent les auteurs, « nous voulons croire que le système fonctionne« .
  • Les gens sont dépendants du système
    Les gens défendent également des systèmes desquels ils dépendent. Dans une expérience, illustrent les chercheurs, des étudiants ayant été mis dans un contexte les incitant à se sentir dépendants de leur université, défendaient une politique de financement de cette dernière, mais désapprouvaient la même politique de la part du gouvernement. Mais lorsque ils étaient mis dans un contexte les amenant à se sentir dépendants du gouvernement, ils approuvaient la politique de la part du gouvernement mais pas de la part de l’université.
  • Les gens ne peuvent échapper au système
    « Lorsque nous sentons que nous ne pouvons pas échapper à un système, nous nous adaptons. Cela inclut d’accepter des choses que, autrement, nous pourrions considérer indésirables« , expliquent les chercheurs.
    Dans une étude, mentionnent-ils, les participants étaient informés que les salaires des hommes dans leur pays étaient 20% plus élevés que ceux des femmes. Plutôt que de considérer le système injuste, ceux qui estimaient qu’ils ne pouvaient pas émigrer avaient tendance à attribuer l’écart salarial à des différences innées entre les sexes. « On penserait que quand les gens sont coincés avec un système, ils voudraient davantage le changer, dit Kay, mais en fait, plus ils sont coincés, plus ils sont susceptibles d’expliquer ses lacunes.»
  • Les gens ont peu de contrôle personnel
    Finalement, des études suggèrent que quand les gens sentent un manque de contrôle personnel sur leur propre vie, ils ont tendance à compenser en soutenant les systèmes et les dirigeants qui offrent un sens de l’ordre, afin d’être rassurés que les choses sont sous contrôle.

 

La justification, soulignent les chercheurs, n’est pas la même chose que l’approbation.
En justifiant un système, les gens lui attribuent souvent des qualités qu’il n’a pas mais devrait avoir. Il y aussi des limites, des point de basculement, au-delà desquels les systèmes ne sont plus considérés comme étant moins légitimes, mais comme complètement illégitimes et donc presque impossibles à défendre.
psychomedia.qc.ca avec sources: Association for Psychologial Science, Current Directions in Psychological Science.
Tous droits réservés
Voyez également:

(1) Introduite par le psychologue John. T. Jost et ses collègues en 1994.
Psychomédia avec sources: Association for Psychologial Science.

 

Voir l’article original
.

Référendum de 1995 sur l’indépendance du Québec: que s’est-il donc passé?

Les fédérastes appellent ça la « démocratie » du Canada, « le meilleur pays du monde ».

200 000 personnes ont voté sans exister.

32 000 personnes ne vivant pas au Québec ont voté.

Plusieurs milliers d’immigrants acceptés en vitesse au Québec par Ottawa avec ordre de voter Non.

  • Pierre-F. Côté Directeur-général des élections du Québec

Dans certaines circonscriptions, le nombre d’électeurs a explosé, par exemple dans Westmount (majoritairement Non à l’indépendance): 16 000 électeurs de plus; par contre, dans Hochelaga (majoritaire Oui à l’indépendance): 900 électeurs de plus (soit une augmentation normale).

Nous avons perdu par 52 000 votes, soit un déplacement de 26 000 votes.

VITE une carte d’électeur (non, il n’y en a pas!)
Vive l’indépendance du Québec!

Vidéo, 10 minutes, explications de Gilles Rhéaume http://www.tagtele.com/videos/voir/61482/

Référendum volé Robin Philpot

Autre lien: Robin Philpot, « Le référendum volé » http://service.vigile.quebec/Le-referendum-vole-resume-par
« En intervenant massivement, l’État canadien et des Canadiens de l’extérieur du Québec ont violé de manière flagrante les lois québécoises, les règles d’un État de droit international des peuples à disposer d’eux-mêmes. »

Dans Le Monde Diplomatique: http://www.monde-diplomatique.fr/2006/01/BRAULT/13094

« … vaste opération frauduleuse à laquelle ont pris part le gouvernement du Canada, des dirigeants d’entreprise et des sociétés d’Etat. Sans enquête ni délai, 42 375 immigrants ont reçu prématurément leur citoyenneté avant le référendum. Un témoin rapporte que, pour clore la cérémonie de naturalisation, un responsable a déclaré : « Maintenant que vous êtes citoyen du Canada, vous savez pour qui voter. 

… avec ces deux seules manœuvres, on obtient déjà 45 617 voix « frauduleuses ». Ces faits ne constituent, pour lui, que la pointe émergée de l’iceberg. »

Livre de R. Philpot: http://www.amazon.ca/Le-R%C3%A9f%C3%A9rendum-vol%C3%A9-Robin-Philpot/dp/2895491895